Plein écran
© Photo News

La Wallonie attend 250.000 masques FFP2 pour la fin de la semaine prochaine

La Wallonie a commandé, au total, 5 millions de masques chirurgicaux et 760.000 masques FFP2, a affirmé jeudi le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, au cours d'un échange de vue, par vidéo-conférence, avec les parlementaires régionaux. Sur les 5 millions de masques chirurgicaux, 2,2 millions ont déjà été reçus. "Nous n'aurons pas le restant avant le 1er avril, voire le 15 avril", a précisé M. Di Rupo.

Quant aux 760.000 masques FFP2, 250.000 d'entre eux sont attendus à la fin de la semaine prochaine. "Les autres arriveront eux aussi vers le 15 avril", a ajouté le ministre-président. "Nous faisons le maximum pour aller le plus vite possible mais nous dépendons des délais de nos fournisseurs et vous savez que les tensions sont énormes sur ce marché", a-t-il expliqué alors que l'opposition, cdH en tête, s'interrogeait sur la distribution de ces masques au personnel de première ligne relevant des compétences régionales, dont les 34.000 travailleurs des maisons de repos.

Elio Di Rupo est par ailleurs revenu sur le plan de transition promis par la Région. "Il sera exécuté. Avec du retard mais en tenant compte des conclusions de cette crise", a-t-il affirmé. Mi-mars, le cdH avait suggéré que les montants prévus pour ce plan - quelque 450 millions d'euros pour 2020 - soient réalloués à la lutte contre le coronavirus "afin de sauver tout ce qui doit l'être", avait alors plaidé le chef de groupe des humanistes au parlement wallon, François Desquesnes. 

Elio Di Rupo, ministre-président wallon
Plein écran
Elio Di Rupo, ministre-président wallon © BELGA
  1. Les recyparcs ouvriront-ils à Charleroi et dans sa région? Tibi crée de la clarté

    Les recyparcs ou­vriront-ils à Charleroi et dans sa région? Tibi crée de la clarté

    Afin de pouvoir continuer à effectuer ses missions prioritaires et de respecter les obligations de distanciation sociale imposées par le Conseil National de Sécurité (CNS), l’Intercommunale de gestion intégrée des déchets dans la région de Charleroi (Tibi) a été amenée à fermer le 18 mars dernier tous ses recyparcs. Il s’agissait d’une mesure décrétée par la Ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier (Écolo). Mais ces derniers jours, une réouverture était à l’ordre du jour.