Visite familiale dans un hôpital de Sao Paulo, au Brésil, fin mai
Plein écran
Visite familiale dans un hôpital de Sao Paulo, au Brésil, fin mai © AFP

Le coronavirus ne semble pas saisonnier: “Faites-vous au moins vacciner contre la grippe en vue de l’hiver”

CoronavirusLes saisons ne semblent pas avoir d'impact sur le développement de la pandémie de coronavirus, a indiqué mardi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), mettant en garde contre l'illusion d'être protégé en été.

  1. La Wallonie rouvre ses centres de vaccination Covid-19 sans rendez-vous dès lundi

    La Wallonie rouvre ses centres de vaccinati­on Covid-19 sans ren­dez-vous dès lundi

    Deux semaines après le lancement de sa campagne automnale de (re)vaccination contre le covid-19 et l’envoi de l’ensemble des invitations au public cible - les personnes de 50 ans et plus, les immunodéprimés et le personnel d’aide et de soins -, la Wallonie va à nouveau permettre la vaccination sans rendez-vous dans ses centres, annonce vendredi la ministre régionale de la Santé, Christie Morreale.
  2. L'importance du sommeil au centre de la 43e édition de la Semaine du Cœur

    L'importan­ce du sommeil au centre de la 43e édition de la Semaine du Cœur

    La Ligue Cardiologique Belge insiste sur l'importance du sommeil pour réduire le risque cardiovasculaire. Il ne faut bien sûr pas négliger le cholestérol et le tabac comme facteurs aggravants, mais le Belge ne semble pas connu pour dormir dans les meilleures conditions et cela inquiète les cardiologues. Ceux-ci rappellent, dans le cadre de la 43e édition de la Semaine du Cœur, quelques conseils afin de profiter d'un sommeil réparateur.
  3. Contraception masculine: des freins techniques mais aussi culturels

    Contracep­ti­on masculine: des freins techniques mais aussi culturels

    La question d’un partage égalitaire de la contraception se pose de plus en plus au sein des couples, alors que la charge contraceptive est encore très largement assumée par les femmes en Belgique - et dans une grande partie du monde. Les méthodes de contraception dites féminines sont multiples (pilule, stérilet, patch, préservatif féminin, etc.) et disponibles depuis plus de 50 ans en Belgique. À l’inverse, les méthodes dites masculines sont réduites à peau de chagrin et peu connues. Trois facteurs - techniques, culturels et liés aux conseils des professionnels de la santé - freinent en effet leur développement, résume Laurence Stevelinck, autrice d’un mémoire sur la contraception partagée et titulaire d’un master en études de genre.