Plein écran
© photo_news

Le CPAS de Charleroi aussi s’adapte à la crise du coronavirus

Le gouvernement fédéral a tranché ce jeudi soir. De nombreuses restrictions ont été émises pour empêcher le coronavirus de se propager. Par exemple, les bars, les restaurants et les boîtes de nuit doivent fermer leurs portes jusqu’au 3 avril inclus. De son côté, le Centre Publique d’Action Sociale (CPAS) de Charleroi avait pris des mesures drastiques dès le mercredi 11 mars suite à l’injonction du Gouvernement Wallon.

Les visites sont interdites au moins jusqu’au 31 mars inclus dans les maisons de repos du CPAS de Charleroi. Ces mesures ont pour but de diminuer la circulation du coronavirus et de protéger les aînés qui font partie des groupes à risques. L’objectif est aussi de protéger le personnel qui doit rester opérationnel pour apporter des soins aux résidents.

“Nous appelons les familles à collaborer pleinement en respectant ces mesures” exhorte le CPAS carolo. “Nous mettons tout en œuvre pour entourer leurs proches en ces moments particuliers. Nos équipes vont les rassurer et expliquer ces mesures qui visent, en premier lieu à les protéger.”

Soutien

D’un point de vue pratique, les équipes des résidences du CPAS vont activer les moyens techniques (téléphone, GSM, caméra ou encore Skype) afin que leurs résidents puissent garder le contact avec leur famille et leurs proches.

Un programme d’activités en petits groupes va également être mis en place pour rassurer les aînés et diminuer la charge psychologique.

Ces mesures préconisées par le Gouvernement Wallon visent à étaler dans le temps, les personnes qui seront touchées et, de cette manière, permettre aux réseaux hospitaliers de pouvoir accueillir, de manière optimale, les personnes les plus sévèrement atteintes.