Plein écran
Sur cette image prise le 29 janvier 2020, une personne tient une éprouvette portant le nom du coronavirus © REUTERS

Le fondateur d’Alibaba verse 13 millions pour la recherche du vaccin contre le coronavirus

Jack Ma a fait un don de 100 millions de yuans, soit un peu plus de 13 millions d’euros, par le biais de sa fondation, pour développer un vaccin contre le coronavirus de Wuhan. Le fondateur d’Alibaba, un site de ventes en ligne, est l'homme le plus riche de Chine. 

Le milliardaire a affecté un peu plus de cinq millions d’euros à deux organismes de recherche du gouvernement chinois. Le reste des fonds sera utilisé pour soutenir des mesures de “prévention et de traitement”, a déclaré sa fondation.

Intelligence artificielle

Ce don fait suite à l’annonce faite samedi par Alibaba de la création d’un fonds d’un milliard de yuans (130 millions d’euros) pour acheter des fournitures médicales pour Wuhan et la province de Hubei, l’épicentre de l’épidémie de virus. La société offre également une expertise en intelligence artificielle pour aider à la recherche d’un vaccin ou de traitements.

Les entreprises se mobilisent

Alibaba est l’une des nombreuses entreprises technologiques chinoises qui font des dons pour financer les efforts de traitement des coronavirus, selon le journal d’État China Daily. Parmi les autres, citons Huawei, fabricant de matériel de télécommunication et de smartphones, Tencent (TCEHY), société de commerce électronique, Baidu (BIDU), moteur de recherche, ByteDance, propriétaire de TikTok, et Meituan-Dianping, société de livraison de nourriture.

Un an

Des scientifiques du monde entier travaillent sur la recherche d’un vaccin, mais il faudra peut-être attendre un an avant d’avoir un résultat, annonce le Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses. Le virus a tué au moins 170 personnes, avec près de 6.000 cas confirmés en Chine continentale. Plus de 80 cas ont été confirmés ailleurs.

Plein écran
Jack Ma, le fondateur d'Alibaba, le 25 juin 2018. © AP
  1. San Francisco déclare l’état d’urgence alors qu’il n’y a pas de cas de coronavirus dans la région
    7sur7 aux USA

    San Francisco déclare l’état d’urgence alors qu’il n’y a pas de cas de coronavi­rus dans la région

    La maire de San Francisco, London Breed, a déclaré l’état d’urgence dans la ville “par mesure de précaution”. Il n’y a aucun cas de coronavirus avéré à San Francisco mais “la situation mondiale évolue rapidement”, a-t-elle déclaré. “Nous voyons le virus se propager dans de nouvelles parties du monde chaque jour et nous prenons les mesures nécessaires pour protéger les habitants de San Francisco contre le danger”
  2. Des médecins belges tirent la sonnette d’alarme: “On n’est pas assez préparés”

    Des médecins belges tirent la sonnette d’alarme: “On n’est pas assez préparés”

    Les généralistes belges ne voient pas tous d'un très bon œil l’approche de la Santé belge face au coronavirus. Vu la pénurie de masques, ils ne peuvent pas suffisamment se prémunir des éventuelles contaminations, expliquent certains médecins flamands à VTM Nieuws. D’autre part, ils se disent laissés à leur propre sort par la ministre de la Santé Maggie De Block, qui promet vaguement des solutions. Même constat côté francophone, où des médecins se sont plaints auprès du Soir du manque d'information et de matériel.