Plein écran
© EPA

Le paquet de cigarettes classique passe à... 30 euros en Australie

Le gouvernement fédéral australien a décidé d'augmenter de 12,5 % ses taxes sur le tabac. Un paquet de cigarettes classiques tel Marlboro Gold coûtera désormais 49 dollars australiens, soit 30 euros, indique la télévision australienne 7News.

Plein écran
© EPA
Plein écran
© reuters

Le paquet de cigarettes le moins cher coûtera 29 dollars, soit 18 euros. Une habitude qui pourrait coûter au fumeur plus de 10.000 dollars par an (6.200 euros) dans ce cas-ci. Il s'agit de la huitième hausse consécutive annuelle de 12,5 % sur les cigarettes.

Les hausses de prix permanentes, l'utilisation du paquet neutre et une législation très stricte en matière de tabac ont quasiment fait disparaître la cigarette de l'espace public. Par ailleurs, la vente de tabac est interdite aux mineurs et toute image de marques de cigarettes est bannie.

La stratégie de lutte contre le tabac des autorités fédérales et des états australiens est globale. À part la rue et quelques lieux comme des salles de jeux, il est interdit de fumer ou d'utiliser des cigarettes électroniques quasiment partout: des terrasses de café aux plages en passant... par les prisons. Les amendes sont conséquentes pour les contrevenants. La guerre contre le tabac commence d'ailleurs dans les avions puisque les passagers ne peuvent transporter que 25 cigarettes sur eux.

En 2014-2015, 15 % des Australiens fumaient contre 27 % en 1990.

Plein écran
© Photo News
  1. San Francisco déclare l’état d’urgence alors qu’il n’y a pas de cas de coronavirus dans la région
    7sur7 aux USA

    San Francisco déclare l’état d’urgence alors qu’il n’y a pas de cas de coronavi­rus dans la région

    La maire de San Francisco, London Breed, a déclaré l’état d’urgence dans la ville “par mesure de précaution”. Il n’y a aucun cas de coronavirus avéré à San Francisco mais “la situation mondiale évolue rapidement”, a-t-elle déclaré. “Nous voyons le virus se propager dans de nouvelles parties du monde chaque jour et nous prenons les mesures nécessaires pour protéger les habitants de San Francisco contre le danger”
  2. Des médecins belges tirent la sonnette d’alarme: “On n’est pas assez préparés”

    Des médecins belges tirent la sonnette d’alarme: “On n’est pas assez préparés”

    Les généralistes belges ne voient pas tous d'un très bon œil l’approche de la Santé belge face au coronavirus. Vu la pénurie de masques, ils ne peuvent pas suffisamment se prémunir des éventuelles contaminations, expliquent certains médecins flamands à VTM Nieuws. D’autre part, ils se disent laissés à leur propre sort par la ministre de la Santé Maggie De Block, qui promet vaguement des solutions. Même constat côté francophone, où des médecins se sont plaints auprès du Soir du manque d'information et de matériel.