Le vaccin de Janssen (Johnson & Johnson) contre la Covid-19 fait l'objet d'un examen spécifique de l'EMA pour des cas thromboemboliques signalés après son administration.
Plein écran
Le vaccin de Janssen (Johnson & Johnson) contre la Covid-19 fait l'objet d'un examen spécifique de l'EMA pour des cas thromboemboliques signalés après son administration. © AFP

Le vaccin Johnson & Johnson sous la loupe de l'EMA pour quatre cas de caillots sanguins

mise à jourLe vaccin Janssen (Johnson & Johnson) contre la Covid-19 fait l’objet d’un examen spécifique de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour des cas thrombo-emboliques signalés après son administration, a annoncé l’Agence vendredi.

  1. Le risque de thrombose plus élevé avec la pilule qu’avec le vaccin AstraZeneca: “Nous mettons peu les femmes en garde contre ce phénomène”

    Le risque de thrombose plus élevé avec la pilule qu’avec le vaccin AstraZene­ca: “Nous mettons peu les femmes en garde contre ce phénomène”

    Des cas “suspects” de thrombose signalés après l’injection d’un vaccin AstraZeneca inquiètent, au point où la poursuite de l’utilisation du produit est remise en question. Un débat qui relance également les interrogations autour de la pilule contraceptive. Sur un million de femmes qui prennent la pilule, 500 à 700 d’entre elles sont exposées à un risque de thrombose tous les ans. Le professeur de gynécologie Johan Verhaeghe (UZ Leuven) explique les chiffres: “Si vous ne fumez pas, n’êtes pas en surpoids ou n’avez pas de cas de caillots sanguins dans votre famille, vous n’avez en principe pas à craindre la pilule”.
  2. La vaccination à Bruxelles légèrement sous-évaluée en raison des binationaux vaccinés à l’étranger
    mise à jour

    La vaccinati­on à Bruxelles légèrement sous-évaluée en raison des binatio­naux vaccinés à l’étranger

    Les chiffres portant sur le nombre de personnes vaccinées dans la capitale sont un peu sous-évalués en raison de la présence d’une population binationale qui a déjà bénéficié de vaccins à l’étranger, a indiqué mardi la responsable du service d’inspection de l’hygiène de la Cocom, Inge Neven, lors d’un point hebdomadaire de la situation à Bruxelles.
  3. Vous avez bien plus de chances de mourir tué par un chien ou par la foudre qu’après une dose d’AstraZeneca

    Vous avez bien plus de chances de mourir tué par un chien ou par la foudre qu’après une dose d’AstraZeneca

    Selon l’Agence européenne des médicaments (EMA), 18 personnes sont décédées à ce jour des suites d’effets indésirables du vaccin d’AstraZeneca, sur un total de 25 millions de doses administrées. Bien sûr, chaque décès est un décès de trop. Cependant, ce chiffre est infime. En comparaison, le risque de mourir d’une piqûre de guêpe, de noyade ou même après avoir été frappé par la foudre est nettement plus important.