Unité de soins intensifs de l'hôpital Érasme (Bruxelles, avril 2021)
Plein écran
Unité de soins intensifs de l'hôpital Érasme (Bruxelles, avril 2021) © AP

Les hospitalisations et les contaminations en baisse: un Codeco très attendu

Mise à jourIl y a encore 711 personnes traitées en soins intensifs pour cause de covid-19, parmi les 2.255 patients hospitalisés à la suite d'une infection au coronavirus, selon les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano mis à jour mardi matin.

  1. Des mesures fortes demandées pour les indépendants: “Leur survie dépend d’une réouverture rapide”

    Des mesures fortes demandées pour les indépen­dants: “Leur survie dépend d’une réouvertu­re rapide”

    Les représentants des indépendants et PME font entendre leur voix à la veille du Comité de concertation (Codeco). Selon eux, l’urgence aujourd’hui est de permettre une reprise de l’activité économique et sociale, alors que la pression sur les hôpitaux diminue. “C’est le moment ou jamais de donner de la perspective pour les secteurs encore à l’arrêt ou en réouverture très partielle”, martèle notamment le Syndicat neutre pour indépendants (SNI).
  2. Le gouvernement flamand met la pression à Alexander De Croo avec son “plan des libertés”

    Le gouverne­ment flamand met la pression à Alexander De Croo avec son “plan des libertés”

    Le gouvernement flamand a élaboré un “plan des libertés”, relatent nos confrères de HLN. Le Premier ministre flamand Jan Jambon (N-VA) et ses principaux ministres le présenteront dimanche matin au Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld), dans l’espoir qu’il le défende lors du prochain Comité de concertation qui aura lieu mardi. Avec ce projet, le gouvernement flamand prend les devants et met la pression à Alexander De Croo...
  3. Organiser le “retour à la vie d'avant”: ce qui est sur la table du “très gros Codeco” de mardi

    Organiser le “retour à la vie d'avant”: ce qui est sur la table du “très gros Codeco” de mardi

    Le tracé menant au “Royaume des libertés” devrait être plus clair dès ce mardi à l’issue du Comité de concertation. Pour la première fois depuis un an et l’émergence de la crise sanitaire, les membres du Codeco vont s'atteler à définir des perspectives étalées sur trois mois et destinées à embrasser à moyen terme “un retour à la vie normale”. De nombreux détails risquent d’être discutés, principalement entre responsables politiques et membres du GEMS, mais tous s'accordent sur la nécessité de planifier l’avenir. Des assouplissements importants pourraient intervenir dès le 9 juin.