Marc Van Ranst et Geert Molenberghs.
Plein écran
Marc Van Ranst et Geert Molenberghs. © Pieter-Jan Vanstockstraeten / Photonews

Marc Van Ranst et Geert Molenberghs: “Les coiffeurs? Sans ce variant, on aurait pu rouvrir, mais c’est infaisable”

InterviewLe variant britannique cause actuellement 25% des contaminations dans notre pays. S’en prémunir n’est donc plus une option. Cette variante sera bientôt, chez nous aussi, la souche dominante du coronavirus, tandis que l’autre variante va s’éteindre. Le virologue Marc Van Ranst et le biostatisticien Geert Molenberghs expliquent à quoi nous attendre pour la suite. “Un géant s’endort et un autre se réveille. Et celui qui se réveille est plus grand que le précédent. Il est nécessaire d’agir”.