Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © Photo News

Plusieurs communes de la région de Charleroi ont fermé leurs parcs

Les dernières mesures du Conseil National de Sécurité (CNS) contre la propagation du coronavirus sont plutôt restrictives. Pourtant, elles laissent la possibilité aux citoyens de faire de l’exercice physique ou de se promener dans les parcs sous certaines conditions. Malheureusement, certains ne respectent pas ces conditions. Plusieurs communes ou villes de la région de Charleroi ont pris une décision radicale.

Châtelet, Thuin, Fleurus et Montigny-le-Tilleul ont décidé de fermer leurs parcs, espaces verts ou autres lieux publics ouverts à la population. En voici les détails pour chaque commune concernée!

Châtelet

La Ville de Châtelet a annoncé le 24 mars dernier qu’elle avait fait fermer parcs et agora spaces jusqu’à nouvel ordre. L’explication est très simple: “Malgré les recommandations fédérales, nous avons remarqué que des rassemblements ont eu lieu dans nos parcs et agora spaces. Sans respect des principes d’hygiène et de distanciation sociale, vous vous mettez en danger ainsi que vos proches.”

Les autorités communales châtelettaines lancent un message sans ambigüité à ses habitants: “Soyons solidaires! Pour vaincre cette épidémie et alléger la charge de ceux qui sont sur le terrain pour sauver des vies, il suffit de RESTER CHEZ SOI! Limitez vos déplacements au strict nécessaire. Les balades ne sont autorisées que dans les environs proches de son habitation.”

Thuin

La Ville de Thuin interdit l’accès aux plaines de jeux et espaces récréatifs situés sur son territoire. L’arrêté de police est valable jusqu’au 5 avril prochain au moins.

Deux raisons sont invoquées: des attroupements ont été constatés dans ces endroits et les autorités communales sont dans l’incapacité “matérielle et organisationnelle” d’appliquer les mesures d’hygiène imposées telles que le nettoyage des modules de jeux.

Fleurus

La Ville de Fleurus a fermé les plaines et parcs suivants jusqu’au 5 avril:

• Le parc Jos Grégoire (Fleurus)
• La plaine des Sports (Fleurus)
• La forêt des Loisirs (Vieux Campinaire)
• La Plaine des barbecues (Vieux Campinaire)
• Le square des Mineurs (Lambusart)

Ici aussi, le justificatif n’est pas très compliqué à comprendre: “Plusieurs rassemblements à risques ont eu lieu ces derniers jours à Fleurus et ce, malgré les différentes recommandations émises.”

Montigny-le-Tilleul

Les espaces de jeux ou de sport en plein air sont fermés sur le territoire de Montigny-le-Tilleul. Les autorités communales se sont contentées d’adresser ce message pour s’en expliquer: “N’hésitez pas à pratiquer du sport de chez vous, de nombreuses vidéos d’accompagnement sont accessibles gratuitement sur Internet. Utilisons ce que nous avons à notre disposition et gardons le cap! C’est ensemble que nous agissons pour que cette période soit la plus courte possible.”

Quant aux activités extérieures: “Le but n’est pas d’augmenter leur fréquence habituelle! Vous pouvez marcher, courir dans un périmètre proche de votre domicile. Seul.e ou accompagné.e d’un ou des membre.s de votre ménage ou d’un.e ami.e (toujours le.la même !) Vous n’êtes en aucun cas autorisé à vous déplacer en voiture pour rejoindre le halage, les bois ou assimilés qui ne vous sont pas accessibles à pieds. En résumé, vous ne pouvez vous y rendre que s’ils sont à proximité de votre domicile.”

Charleroi

À Charleroi même, les mêmes phénomènes d’attroupements ont été constatés. Par contre, seule une fermeture temporaire de certains parcs a été appliquée jusqu’ici par les autorités communales et les services de police locale.

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.

  1. Les recyparcs ouvriront-ils à Charleroi et dans sa région? Tibi crée de la clarté

    Les recyparcs ou­vriront-ils à Charleroi et dans sa région? Tibi crée de la clarté

    Afin de pouvoir continuer à effectuer ses missions prioritaires et de respecter les obligations de distanciation sociale imposées par le Conseil National de Sécurité (CNS), l’Intercommunale de gestion intégrée des déchets dans la région de Charleroi (Tibi) a été amenée à fermer le 18 mars dernier tous ses recyparcs. Il s’agissait d’une mesure décrétée par la Ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier (Écolo). Mais ces derniers jours, une réouverture était à l’ordre du jour.