Une infirmière dans les couloirs de l'hôpital Etterbeek-Ixelles (illustration).
Plein écran
Une infirmière dans les couloirs de l'hôpital Etterbeek-Ixelles (illustration). © EPA

Préavis de grève dans les secteurs de la santé

La Centrale générale des syndicats libéraux de Belgique (CGSLB) a déposé mardi un préavis de grève à durée indéterminée dans le secteur de la santé. Le syndicat libéral réclame d'urgence un plan global prévoyant des investissements structurels.

Le syndicat dénonce l'absence de concertation avec les représentants syndicaux. "Le gouvernement fédéral ne prend pas non plus l'initiative d'entamer de débats sur la manière d'améliorer les conditions de travail et la rémunération du personnel de ce secteur", signale Eric Dubois, responsable sectoriel de la CGSLB. "Tout le monde reconnaît pourtant son rôle essentiel aujourd'hui", souligne-t-il.

La CGSLB craint qu'il n'y ait finalement pas "d'après Covid-19" pour les secteurs de la santé. "Le personnel n'attend pas un petit geste, mais des investissements structurels sur le long terme", ajoute Eric Dubois.

“Imprévoyance politique”

Le syndicat pointe "l’imprévoyance politique" et "l'accumulation de décisions incompréhensibles, voire inutiles", faisant notamment référence à un arrêté royal permettant aux gouverneurs des provinces de réquisitionner les soignants en cas de pénurie grave du personnel.

Vendredi dernier, la CSC Services publics avait également annoncé le dépôt d'un préavis de grève, couvrant les actions prévues du 18 mai au 18 juin dans les institutions de soins publiques (hôpitaux, maisons de repos...) en Fédération Wallonie-Bruxelles. Le Setca et la CNE (Centrale Nationale des Employés) avaient suivi lundi en déposant aussi des préavis de grève.