Image d'illustration
Plein écran
Image d'illustration © getty

Quand la résignation s’installe: les effets de la crise sanitaire sur la santé mentale

Crise sanitaireInvité au micro de France inter, le pédopsychiatre et psychanalyste Patrice Huerre a évoqué un phénomène sous-estimé de la crise sanitaire. Une forme de résignation face à l’insoluble, une perte d’envie, un repli sur soi: l’auto-confinement psychique. 

  1. Victoria, étudiante de 18 ans, parle de la souffrance de sa génération: “Nous sommes prêts à respecter vos mesures, mais permettez-nous de revivre”

    Victoria, étudiante de 18 ans, parle de la souffrance de sa génération: “Nous sommes prêts à respecter vos mesures, mais permettez-nous de revivre”

    Victoria, étudiante de 18 ans à l’ULB, a partagé un véritable appel à l’aide sur Facebook. Dans une lettre ouverte, elle évoque l’impact psychologique des cours à distance et redoute un nouveau confinement. “J’évite de parler de dépression et de suicides, mais s’il faut encore confiner, limiter les contacts et rajouter des mesures, vous devez vous y attendre”, écrit-elle.
  1. Vous êtes votre pire ennemi: on vous explique comment devenir votre meilleur ami

    Vous êtes votre pire ennemi: on vous explique comment devenir votre meilleur ami

    On dit souvent qu’il faut apprendre à être heureux avec soi-même avant de réussir à l’être avec ceux qui nous entourent. Nous passons tout notre temps avec nous-même, guidé par une petite voix que personne d’autre n’entend, à part nous et porté par les images que nous fabriquons dans notre monde intérieur. Philippe Presles, psychothérapeute, s’intéresse dans un livre paru chez Albin Michel à notre Moi, cette part de nous-même que nous connaissons si peu. Notre Moi, c’est notre meilleur ami ou notre pire ennemi, selon les jours et nos choix.
  2. La pandémie pèse sur le bonheur des Belges: solitude et dépression en hausse

    La pandémie pèse sur le bonheur des Belges: solitude et dépression en hausse

    La deuxième vague de coronavirus pèse sur le bonheur des Belges, ressort-il samedi de l’Enquête nationale sur le bonheur menée par la compagnie d’assurance-vie NN et l’Université de Gand (UGent). Alors que différents facteurs liés au bien-être tels que la joie de vivre, la tranquillité d’esprit et le sentiment d’autonomie ont diminué par rapport à la première vague, la solitude et la dépression connaissent une hausse significative.
  1. Biden oublie son masque après un briefing sur la COVID-19
    Play

    Biden oublie son masque après un briefing sur la COVID-19

    10:29
  2. Un immense banc de dauphins filmé en Californie
    Play

    Un immense banc de dauphins filmé en Californie

    25 février