Plein écran
© Photo News

Quatre raisons d’être plus optimiste que pessimiste face au coronavirus: “On est en train de mater la bête”

On savait qu’il fallait attendre avant de pouvoir confirmer la tendance qu'on osait à peine espérer, au vu de la situation dans les pays voisins. Mais cela fait maintenant 10 jours qu’en Belgique, les courbes du coronavirus suivent une trajectoire descendante. À l’échelle mondiale, les contaminations ont baissé de moitié en un mois et les vaccins administrés se révèlent efficaces, voire très efficaces. Assez de raisons pour retrouver l’espoir de venir enfin à bout de cette crise sanitaire qui semble interminable? Il y a en tout cas plus de facteurs qui poussent à l’optimisme qu’au pessimisme. Les voici en détail.

  1. Un potentiel cluster du variant brésilien détecté à la police
    Brabant flamand

    Un potentiel cluster du variant brésilien détecté à la police

    Au moins un policier de la zone Zennevallei (Beersel, Hal, Leeuw-Saint-Pierre) a été infecté par le variant brésilien du coronavirus, rapporte VTM Nieuws. Ce nombre pourrait toutefois être bien plus élevé puisque pas moins de trente agents de cette zone de police ont contracté la Covid-19. Il est donc fort probable que certains d’entre eux, si pas tous, aient également été infectés par cette souche sud-américaine plus contagieuse. Tous les agents de la zone et leurs proches ont été placés en quarantaine.
  1. Une maman lance ses enfants par la fenêtre pour les sauver d'un incendie
    Play

    Une maman lance ses enfants par la fenêtre pour les sauver d'un incendie

    9:35
  2. Biden oublie son masque après un briefing sur la COVID-19
    Play

    Biden oublie son masque après un briefing sur la COVID-19

    10:29