Plein écran
Maddie © Facebook

Son addiction à la cigarette électronique a tourné au calvaire

Maddie Nelson, une Américaine de 18 ans, tient à sensibiliser les utilisateurs de la cigarette électronique aux dangers qu’elle comporte. La jeune femme raconte le calvaire qu’elle a vécu après être devenue accro au vapotage. “Un conseil: ne fumez pas, ne vapotez pas”.

“Je croyais que ce n’était pas nocif pour la santé. Je me sentais bien parce que je ne fumais pas vraiment. Si seulement j’avais su…. Il y a quelque chose de terrible dans ces cigarettes qui a failli me coûter la vie”, explique-t-elle dans un post Facebook.

Il y a trois ans, Maddie décide d’abandonner la cigarette au profit de la cigarette électronique, qu’elle croit inoffensive. Début juillet, elle tombe malade. Fatigue chronique, fièvre, elle décide alors de consulter un médecin, qui la fait hospitaliser d’urgence.

A l’hôpital, son état se dégrade fortement. “J’avais tellement de fièvre que mon cerveau ne fonctionnait plus normalement. Je croyais que j’allais rester une nuit à l’hôpital mais j’y suis restée quatre nuits. Et ce n’était que le début”. “Maddie savait à peine respirer. Son état se détériorait d’heure en heure et on craignait même le pire”, raconte un proche.

Les médecins décident alors de la plonger dans un coma artificiel. “Lorsque les docteurs sont revenus avec les radios de ses poumons, les dégâts étaient très clairs. Les poumons étaient tellement atteints que les spécialistes ont demandé s’ils pouvaient utiliser les images afin de les utiliser pour leurs cours de pneumologie”.

Selon l’entourage de Maddie, elle a été victime de la mode de la cigarette électronique. “L’industrie tente de booster le vapotage, de le rendre plus populaire. Seulement d’ici quelques années, nous verrons les effets désastreux qu’il engendre. Je me disais toujours que cela ne m’arriverait jamais mais je me suis trompée. Et ça arrivera encore. Suivez mon conseil: ne fumez pas, ne vapotez pas”.

“Incontestablement nocives”, selon l’OMS

Les cigarettes électroniques sont “incontestablement nocives” et devront être régulées, selon un rapport présenté vendredi à Rio de Janeiro par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui déconseille ces dispositifs à ceux qui veulent arrêter de fumer. Le vapotage consiste à inhaler des vapeurs créées par le chauffage à haute température d’un liquide à l’intérieur de la cigarette électronique. La plupart du temps, ces liquides contiennent de la nicotine.

Plein écran
Maddie Nelson avant qu'elle ne tombe gravement malade. © Facebook