Plein écran
© Getty Images

Stop aux jambes lourdes...grâce à quelques gestes préventifs et curatifs

L’insuffisance veineuse est un mauvais fonctionnement des veines caractérisé par un retour insuffisant du sang vers le cœur, dû à une altération de la paroi de la veine. Au début, les jambes sont lourdes, gonflées, rouges, douloureuses. Des crampes (souvent nocturnes) peuvent apparaitre. Des sensations de fourmillements ou d’impatiences dans les jambes, des démangeaisons peuvent être présentes. La pathologie peut, avec le temps, s’amplifier et d’autres problèmes peuvent survenir: œdèmes des membres inférieurs, varices, thrombose veineuse,…

Pour éviter les sensations de jambes lourdes, premiers symptômes de l’insuffisance veineuse, rien de tel que la prévention! La première chose à faire tout au long de la journée? S’hydrater! Une bonne hydratation favorise une bonne circulation veineuse: c’est aussi simple que ça. Alors tous à vos bouteilles! Si c’est compliqué, une motivation s’impose: une gourde colorée ou une paille. Des astuces qui fonctionnent aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Si le goût de l’eau nous déplait, on ajoute quelques framboises ou une rondelle de citron qu’on laisse infuser. 

L’alimentation a aussi un rôle à jouer dans l’insuffisance veineuse. On évite l’alcool qui dilate les veines. Exit aussi graisses et mal bouffe. Le surpoids pèse sur les jambes et la graisse comprime les veines. On favorise les aliments riches en antioxydants (vitamine C, E, sélénium, zinc) qui protègent les parois veineuses : kiwi, légumes verts, fruits de mer, huile de tournesol,… Enfin, sport à volonté! Mais attention à ne pas pratiquer n’importe lequel. L’idéal? La natation, le vélo, la marche, le yoga,…

Traitement

Le meilleur des traitements? Les bas de compression (bien souvent appelés “les bas de contention”). Ils sont d’ailleurs aussi utilisés en préventif. Aux premières chaleurs, le bon réflexe est de les enfiler le matin au levé et de les garder toute la journée. Pour savoir quelle compression il vous faut, rendez-vous chez votre médecin. En ce qui concerne la taille, la couleur et le modèle, votre pharmacien ou un bandagiste seront de bon conseil. Quel est leur mécanisme d’action? Ils exercent une compression qui diminue le calibre de la veine. La vitesse de circulation augmente, le retour veineux est plus efficace. Le sang ne stagne donc plus dans les jambes. On entend parfois dire que ces bas donnent chaud ou ne sont pas agréables à porter… tout est une question d’habitude! Portez-les et vous verrez, vous ne pourrez plus vous en passer. Vos jambes seront bien plus légères et moins douloureuses qu’avant. En complément des bas de compression, n’oubliez pas de surélever vos jambes la nuit. Cette action favorise le retour du sang vers le cœur. Le mieux est de placer des cales de 10 à 15 cm sous les pieds du lit . Enfin, un massage doux des pieds vers les cuisses peut aussi vous soulager.

Et si ça ne suffit pas?

De nombreux compléments alimentaires et médicaments existent pour soulager les jambes lourdes. La vigne rouge, le marron d’inde ou encore le petit houx auraient des propriétés bénéfiques pour les veines. Les médicaments à base de diosmine et d’hespéridine sont des principes actifs phlébotoniques. Ils sont efficaces contre la symptomatologie des jambes lourdes (crampes, agitation des jambes, gonflement, paresthésies,…). Demandez conseil à votre pharmacien.

Attention!

Le risque le plus important de l’insuffisance veineuse, c’est la phlébite ou thrombose veineuse. Le sang stagnant peut coaguler et boucher la veine en formant un caillot. La jambe devient alors rouge, chaude, gonflée et très douloureuse. Le caillot peut, à terme, se décrocher et remonter jusqu’au poumon. C’est l’embolie pulmonaire! On consulte le plus rapidement possible si la jambe est plus douloureuse, rouge et gonflée que d’habitude ou si on ressent une forte douleur au niveau des côtes ou des difficultés respiratoires.