Selon Test Achats, trois produits solaires de Biosolis n’assuraient pas la protection promise sur leur emballage.
Plein écran
Selon Test Achats, trois produits solaires de Biosolis n’assuraient pas la protection promise sur leur emballage. © rv

Test Achat craint que des produits solaires non conformes aient été remis sur le marché

Test Achats va interpeller le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke à la suite de la décision du SPF Santé publique d’autoriser la remise sur le marché de trois produits solaires Biosolis, qu’il avait gelés provisoirement mi-juin par mesure de précaution. L’organisation de consommateurs, dont une étude comparative était à l’origine de cette décision, dit lundi s’étonner de la manière dont ont eu lieu les tests permettant cette remise sur le marché.

  1. Vous avez raté votre vol en ayant dû attendre trop longtemps: votre assurance interviendra-t-elle?
    Guide-epargne.be

    Vous avez raté votre vol en ayant dû attendre trop longtemps: votre assurance intervien­dra-t-el­le?

    Chaque été, la situation suivante se produit: il y a beaucoup de monde à l’aéroport et vous devez longtemps faire la queue, d’abord pour vous faire enregistrer et ensuite pour passer les services de sécurité. Que se passera-t-il si vous avez raté votre vol en ayant dû attendre si longtemps? Pourrez-vous compter sur l’intervention de la compagnie aérienne ou de votre assurance? Et dans quelles autres situations pourrez-vous également obtenir une indemnisation? Guide-epargne.be a examiné ceci.
  2. Voici pourquoi faire des siestes régulièrement n’est pas bon signe

    Voici pourquoi faire des siestes régulière­ment n’est pas bon signe

    Mauvaise nouvelle pour tous ceux qui aiment faire une sieste l’après-midi: de nouvelles recherches montrent que la pratique régulière de la sieste pourrait être liée à un risque accru d’hypertension artérielle et d’accident vasculaire cérébral. “L’étude, publiée dans la revue scientifique “Hypertension”, souligne l’importance pour les prestataires de soins de santé d’interroger systématiquement leurs patients sur leurs habitudes de sieste”, déclare le Dr Phyllis Zee de l’université Northwestern de Chicago. De cette manière, les médecins pourraient mieux évaluer si le patient présente un risque de maladie cardiovasculaire.