Florence de Changy est correspondante à Hong Kong pour Le Monde, RFI et Radio France.
Plein écran
Florence de Changy est correspondante à Hong Kong pour Le Monde, RFI et Radio France. © Avec l'aimable autorisation de Florence de Changy.

Un appel pour généraliser le port du masque: “Je suis ahurie d'entendre les autorités sanitaires continuer d'affirmer qu’il ne sert à rien”

Samedi, la journaliste française Florence de Changy, correspondante à Hong Kong pour Le Monde, RFI et Radio France publiait sur sa page Linkedin un appel du pied à généraliser le port du masque. L’article, intitulé “Le port du masque ‘à la hongkongaise’ ​comme alternative au confinement ‘à la chinoise’, est une copie de la lettre qu’elle a fait parvenir à ​Martin Hirsch, Directeur de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. “J’ai pris l’initiative d’écrire à Martin Hirsch sur le conseil d’amis, notamment médecins, à qui je parlais de l’attitude de ‘masquage universel’ que les Hongkongais ont adoptée et qui a, de toute évidence, permis sinon d’enrayer au moins de ralentir considérablement la propagation du virus”, nous explique-t-elle. Un point de vue qu’il nous a parus intéressant de relayer sur 7sur7, puisqu’en Belgique comme en France, le port du masque ne fait pas partie des mesures de protection conseillées par les autorités. Florence de Changy explique “qu’il ne s’agit pas “de proposer le masque comme panacée au covid19 mais simplement de suggérer le port du masque obligatoire et généralisé, dans le but non pas de se protéger mais bien pour protéger son prochain, et donc la société dans son ensemble.