Plein écran
© thinkstock

Un enfant meurt huit ans après avoir été intoxiqué par un steak haché

Nolan avait été intoxiqué par un steak haché, contaminé à la bactérie E.coli, acheté chez Lidl. C’était en juin 2011, l’enfant avait alors 23 mois. Il en avait de lourdes séquelles: il était handicapé à 80%. Il est décédé ce samedi, à l’âge de 10 ans, des suites de cette intoxication.

En 2017, la maman de Nolan confiait: “Quand je le vois, je me dis que c’est pas possible. Une maladie rare, un accident de voiture, j’aurais pu comprendre, mais pas ça, pas un simple steak.”

La viande avait été livrée à Lidl par Guy Larmorlette, 76 ans, et Laurent Appéré, 46 ans. Ils ont été jugés pour “blessures involontaires par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité” et “tromperie sur une marchandise entraînant un danger”.

Il y avait eu une quinzaine de signalements à l’Agence régionale de santé en juin 2011. Les deux prévenus étaient accusés d’avoir délibérément décidé de ne pas diligenter d’analyse spécifique à cette souche particulièrement dangereuse lorsque, sur les lots mis en cause, ils ont été confrontés à une concentration bien plus élevée que le seuil réglementaire de la bactérie E.coli: 770 germes contre 500.

Plein écran
© EPA
  1. Appel aux dons pour la petite Zoélia,  atteinte d'une maladie rare

    Appel aux dons pour la petite Zoélia, atteinte d'une maladie rare

    La petite Zoélia, deux ans et demi, est atteinte de la maladie de Tay-Sachs, une maladie neurodégénérative rare pour laquelle il n’existe aucun traitement. Inspirés par l’élan de solidarité pour la petite Pia, les parents de Zoélia font également un appel aux dons afin de récolter assez d’argent pour participer à des essais cliniques aux États-Unis dans l’espoir de rallonger voire sauver la vie de leur enfant.
  2. Le recours aux drains en cas d’otites chroniques est-il trop systématique?

    Le recours aux drains en cas d’otites chroniques est-il trop systémati­que?

    La Mutualité chrétienne (MC) met en garde mercredi sur le taux élevé de poses de drains auriculaires chez les enfants souffrant d'otites à répétition, alors que "cette opération chirurgicale est souvent inutile et présente des risques liés à l'intervention sous anesthésie générale". Elle appelle dès lors le corps médical ainsi que les parents à réfléchir à deux fois avant de privilégier un tel traitement.