AFP
Plein écran
© AFP

Un médecin inquiet face à l’augmentation des cas de variole du singe en Belgique: “On aurait dû vacciner bien plus tôt”

Au micro de La Première (RTBF), le directeur du service de médecine interne à l’hôpital Erasme, Jean-Christophe Goffard, s’est inquiété de la multiplication des cas de variole du singe en Belgique, et du nombre insuffisant de vaccins disponibles. “Si le nombre de cas augmente et s’étend à la population générale parce qu’on n’a pas réagi assez vite avec la vaccination, c’est inquiétant.” Selon les derniers chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano, notre pays compte actuellement 482 cas confirmés.

  1. Dengue, zika ou chikungunya: un moustique exotique découvert dans le Limbourg inquiète les scientifiques

    Dengue, zika ou chikungu­nya: un moustique exotique découvert dans le Limbourg inquiète les scientifi­ques

    La présence d’un moustique des forêts asiatiques (Aedes japonicus), une sorte de moustique exotique, a été découverte récemment à Maasmechelen (Limbourg), près de la frontière avec les Pays-Bas. Même si elle est moins inquiétante que celle du moustique tigre, cette présence représente tout de même une indication de l’introduction croissante de moustiques exotiques en Belgique, signalent jeudi l’Institut de médecine tropicale (IMT) d’Anvers et l’Institut de santé publique Sciensano. Tous deux encouragent les citoyens à continuer d’envoyer des photos de moustiques tigres potentiels.
  2. La vaccination contre la variole du singe s'étend en Belgique: de nouveaux groupes “à risque” bientôt éligibles

    La vaccinati­on contre la variole du singe s'étend en Belgique: de nouveaux groupes “à risque” bientôt éligibles

    Davantage de groupes de personnes considérées comme "à risque" de contracter la variole du singe pourront se faire vacciner contre cette maladie à partir de la semaine prochaine, a annoncé vendredi le "Risk Management Group". Jusqu'à maintenant, le nombre de personnes qui se présentent rapidement dans un des neuf centres de référence après un contact à haut risque avec une personne malade est en effet "limité", admet le RMG.
  3. Partez en vacances la conscience tranquille: demandez une surveillance policière
    Independer

    Partez en vacances la conscience tranquille: demandez une surveillan­ce policière

    En été, nombreux sont les cambrioleurs qui profitent de l’absence des vacanciers. Vous partez bientôt en vacances et vous voulez éviter les visiteurs indésirables ? Demandez à la police locale de surveiller régulièrement votre habitation depuis l’extérieur, de jour comme de nuit, ce service est totalement gratuit. Vous pouvez également souscrire une assurance vol supplémentaire. Independer.be vous explique comment protéger votre habitation et son contenu.