Une brochure explicative sur le coronavirus à l’intention des ados

Après “Le Covid-19 expliqué aux enfants”, et à l’initiative du CHU de Liège, onze hôpitaux de la province de Liège ont travaillé ensemble pour créer une nouvelle brochure appelée “Le Covid-19 expliqué aux ados”. 

"Le Covid-19 expliqué aux ados" répond aux quelques des 12-17 ans.
Plein écran
"Le Covid-19 expliqué aux ados" répond aux quelques des 12-17 ans. © D.R.

Fin mars 2020, onze hôpitaux liégeois, tous réseaux confondus, s’unissaient pour créer une brochure explicative sur le coronavirus à l’intention des petits. Sobrement intitulé “Le Covid-19 expliqué aux enfants”, cette plaquette répondait aux questions d’une classe de primaire. Les mêmes onze hôpitaux ont à nouveau travaillé ensemble pour un projet semblable, mais, cette fois-ci, destiné aux adolescents.

Comme pour la première brochure, on retrouve Dominique Costermans à la vulgarisation et à la rédaction des textes, et Béatrice Duculot à la mise en page.

Dans “Le Covid-19 expliqué aux ados”, on retrouve la même mécanique que chez son prédécesseur pour les enfants. Des ados de 12 à 17 ans posent des questions liées au virus et deux membres de personnel soignant y répondent. Cela va de la façon dont il est apparu, aux questions relationnelles en passant par les interrogations autour de l’école et des examens.

Call-center pour les enfants du personnel

Par ailleurs, le Service de Psychiatrie infanto-juvénile a créé un call-center où tous les enfants du personnel soignant (et leurs parents) de tous les hôpitaux de la Fédération Wallonie-Bruxelles peuvent appeler et poser toutes les questions à propos des difficultés, souffrances, confinement… Les psys proposent une véritable écoute sur le thème “être enfant/ado d’un soignant dans ces circonstances particulières”. Le personnel peut appeler tous les jours, y compris le week-end, de 8 à 18 h au 04 270 30 66.

Retrouvez ici toute l’actualité de la région de Liège.

  1. Quel impact le coronavirus a-t-il eu sur le bonheur des Belges?
    Enquête nationale du bonheur

    Quel impact le coronavi­rus a-t-il eu sur le bonheur des Belges?

    La crise du coronavirus a rendu le Belge plus angoissé mais a aussi renforcé ses liens avec les autres, procurant un sentiment de solidarité bénéfique, ressort-il vendredi de l'Enquête nationale sur le bonheur menée par la compagnie d'assurance-vie NN et l'Université de Gand (UGent). Ces dernières formulent une série de recommandations pour remédier aux effets négatifs de la crise et renforcer le positif.