Plein écran
La maman, Annick, et Glenn, le père, avec le petit Mathis © Marc Aerts

Une nouvelle action de collecte de fonds par SMS pour Mathis, atteint d’un cancer rare

Le BKKS (Belgisch KinderKanker Steunfonds, une organisation de soutien aux enfants atteints du cancer) a lancé une action de collecte de fonds pour Mathis Geens, de Booischot (Heist-op-den-Berg, province d’Anvers). Agé de 17 mois, le petit garçon est atteint d’un neuroblastôme, une tumeur extrêmement agressive localisée juste au-dessus des reins. Une nouvelle immunothérapie coûterait 182.000 euros.

“Nous avons déjà réussi à récolter 51.000 euros via d’autre actions. Toute aide est donc la bienvenue”, explique sa maman Annick Tielemans dans Het Laatste Nieuws.

Le sort de l’infortunée petite Pia, atteinte d’amyotrophie spinale, une maladie rare qui affecte le fonctionnement des muscles, a suscité un incroyable élan de générosité la semaine dernière. Les parents de la petite fille de 9 mois sont parvenus à récolter 1,9 millions d’euros grâce à une levée de fonds par SMS pour pouvoir payer le Zolgensma, le médicament le plus cher au monde qui peut sauver Pia.

L’heureuse issue pour la petite Pia a incité le BKKS à lancer une levée de fonds semblable. “On nous a demandé si nous trouvions cela une bonne idée et nous avons tout de suite accepté. Même si seulement quelques personnes envoient un sms, tout soutien compte”, prolonge la mère de l’enfant.

“Je ne sais pas à quoi m’attendre. Peut-être que les gens en auront marre, après l’histoire autour de Pia, d’être confrontés au même genre d’action. Ou peut-être que les gens se rendent désormais compte qu’ils peuvent déplacer des montagnes avec un petit geste. C’est difficile à estimer. Grâce à différentes actions – via le BKKS et via Facebook – 51.000 euros ont déjà pu être récoltés. Nous avons aussi lancé une vente de gaufres, via la famille et des amis”

Mathis est âgé de 17 mois et a déjà subi huit cures de chimiothérapie, quatorze radiothérapies, une opération et une transplantation de cellules souches. Le remboursement du médicament qui pourrait l’aider doit encore être approuvé par la Commission de remboursement des médicaments. “S’il le remboursement devait être approuvé, l’argent récolté profitera à un autre enfant touché par le cancer. Hélas, il y a de nombreux enfants qui ont besoin de soutien financier”, conclut la maman.

Plein écran
© rv