Plein écran
PICTURE NOT INCLUDED IN THE CONTRACT *** Local Caption *** PICTURE NOT INCLUDED IN THE CONTRACT © photo_news

Une nouvelle formation professionnelle voit le jour à Courcelles

 L'École Industrielle et Commerciale (EIC) de Courcelles fait partie de l’enseignement de promotion sociale.  Celui-ci s’adresse principalement à un public adulte souhaitant se former, apprendre, se spécialiser, se recycler, acquérir une nouvelle qualification ou encore un nouveau titre d’études. À la différence des formations de plein exercice (à temps plein), la promotion sociale propose des formations à horaires réduits en journée, en soirée ou encore le week-end.

Désormais, les aides-soignant(e)s diplômé(e)s vont pouvoir pratiquer des actes réservés jusqu’à présent aux infirmiers et infirmières. L’École Industrielle et Commerciale de Courcelles a flairé le bon coup et a prévu une section de spécialisation afin d’élargir les perspectives du public cible. Cette section s’intitule “Actualisation en vue de l’exécution des nouvelles activités infirmières déléguées”.

Cette nouvelle formation permettra à l’étudiant de développer les compétences théoriques et pratiques nécessaires à la réalisation de nouveaux actes infirmiers délégués. Elle débutera le 13 février prochain pour se terminer le 25 juin 2020.

Demande

Les hôpitaux, les maisons de repos, maisons de retraites… sont très demandeurs de cette formation afin de reconvertir leurs aides-soignant(e)s en place.

L’École Industrielle et Commerciale de Courcelles a décidé de répondre à cette demande. Cela fait des années qu’elle organise des formations aides-soignantes – aides familiales. Elle diversifie désormais son portefeuille de formations.

Inscription

Vous pouvez encore vous inscrire auprès du secrétariat de l’EIC de Courcelles au 071/46.63.50, du lundi au vendredi de 8h30 à 20h00.

  1. “Maëlle, ce n’était pas du harcèlement scolaire”, elle n’est pourtant pas la seule de l’école

    “Maëlle, ce n’était pas du harcèle­ment scolaire”, elle n’est pourtant pas la seule de l’école

    À la fin du mois de janvier, Maëlle (15 ans) a décidé de se donner la mort. Elle faisait l’objet d’un harcèlement de la part de plusieurs élèves du Centre Scolaire Saint-Joseph Notre-Dame à Jumet (Charleroi). Toute l’école a été particulièrement affectée par cet événement. L’enquête judiciaire est toujours en cours. Pour l’instant, le Parquet de Charleroi se refuse à tout commentaire.