Plein écran
© photo_news

ArianeGroup va étudier la possibilité d'aller sur la Lune avant 2025

ArianeGroup a signé un contrat avec l'Agence spatiale européenne ESA pour "étudier la possibilité d'aller sur la Lune avant 2025", ce qui constituerait une première pour l'Europe, a annoncé lundi André-Hubert Roussel, le président exécutif du groupe.

Il a également confirmé la date du vol inaugural du futur lanceur européen, Ariane 6, qui interviendra en 2020. Ariane 6 remplacera à cette date l'actuelle Ariane 5. "Ce premier contrat, annoncé symboliquement un jour d'éclipse lunaire, est une étape importante pour ArianeGroup", a-t-il déclaré à l'occasion de voeux à la presse. "Je suis convaincu que la conquête de l'Espace est essentielle pour l'avenir de l'humanité en général. L'Europe doit y tenir sa place", a ajouté le nouveau patron de la société de lanceurs.

La Chine, puissance spatiale
"Cette étude fait partie du plan global de l'ESA pour faire de l'Europe un partenaire majeur au niveau mondial dans le domaine de l'exploration dans la prochaine décennie", a pour sa part déclaré David Parker, le directeur de la branche Exploration humain et robotique à l'ESA, cité dans un communiqué. "L'utilisation des ressources spatiales pourrait se révéler la clé d'une exploration durable de la Lune", a-t-il ajouté.

Cette annonce intervient alors que l'année 2019 marque le cinquantième anniversaire des premiers pas de l'homme sur la Lune, en 1969. La Chine a elle-même fait alunir début janvier un engin sur la face cachée et encore inexplorée de la Lune, une première mondiale qui a confirmé son statut de puissance spatiale.

  1. La Nasa a été piratée par un mini-ordinateur à 30 euros

    La Nasa a été piratée par un mi­ni-ordinateur à 30 euros

    Un hacker a infiltré le réseau informatique d'un centre de la Nasa l'an dernier, forçant l'agence spatiale américaine à déconnecter temporairement des systèmes de contrôle des vols spatiaux du centre affecté.L'attaque a commencé en avril 2018 et s'est poursuivie pendant près d'un an dans les réseaux du mythique Jet Propulsion Laboratory (JPL) à Pasadena en Californie, a révélé l'inspecteur général de la Nasa dans un rapport publié le 18 juin.
  2. Envie de baptiser une exoplanète ? Tentez votre chance

    Envie de baptiser une exoplanète ? Tentez votre chance

    À l'occasion de son 100e anniversaire, l'Union astronomique internationale a lancé un concours pour permettre à chaque pays dans le monde de donner un nom à une exoplanète et à son étoile hôte. Le système sélectionné pour la Belgique est celui auquel appartient l'exoplanète actuellement désignée sous l'identifiant "HD 49674 b". Particuliers, associations et écoles sont invités à soumettre leurs propositions avant le 15 août prochain.