Plein écran
© ap

Décès de Sally Ride, première Américaine dans l'espace

Sally Ride, la première Américaine à avoir été dans l'espace, est décédée lundi à l'âge de 61 ans des suites d'un cancer du pancréas, a annoncé sa fondation.

Plein écran
© ap
Plein écran
© ap

Sally Ride s'était envolée pour la première fois dans l'espace en 1983 à bord d'une navette spatiale.

Le président américain Barack Obama, qu'elle avait soutenu en 2008, a tout de suite rendu hommage à cette "héroïne nationale", décrite comme "un modèle puissant" qui a "inspiré des générations de jeunes filles" pour aller toucher les étoiles.

L'ancienne astronaute de la NASA "s'est ensuite battue pour les aider à y aller en prônant davantage d'attention sur les maths et la science dans nos écoles", poursuit le communiqué du bureau du président.

"La vie de Sally nous a montré qu'il n'y pas de limites à ce qu'on peut faire", dit encore le communiqué au nom de Michelle et Barack Obama, ajoutant que sa contribution "perdurera des années durant".

Sally Ride, née en 1951 en Californie, était diplômée de physique et d'Anglais de la prestigieuse université de Stanford.

Elle est entrée à la NASA en 1978 après avoir répondu à une petite annonce dans le journal étudiant de sa faculté. C'était alors la première fois que la NASA acceptait des candidatures de la société civile, et aussi de femmes.

Mme Ride fut retenue avec 34 autres sur un total de 8.000 candidats.

Pour les Américains à cette époque, elle a aussi été la plus jeune à se rendre dans l'espace, à l'âge de 32 ans.

Sally Ride, après deux missions spatiales et 350 heures en apesanteur, a quitté la NASA en 1987 pour aller travailler à Stanford.

  1. La Nasa a été piratée par un mini-ordinateur à 30 euros

    La Nasa a été piratée par un mi­ni-ordinateur à 30 euros

    Un hacker a infiltré le réseau informatique d'un centre de la Nasa l'an dernier, forçant l'agence spatiale américaine à déconnecter temporairement des systèmes de contrôle des vols spatiaux du centre affecté.L'attaque a commencé en avril 2018 et s'est poursuivie pendant près d'un an dans les réseaux du mythique Jet Propulsion Laboratory (JPL) à Pasadena en Californie, a révélé l'inspecteur général de la Nasa dans un rapport publié le 18 juin.
  2. Envie de baptiser une exoplanète ? Tentez votre chance

    Envie de baptiser une exoplanète ? Tentez votre chance

    À l'occasion de son 100e anniversaire, l'Union astronomique internationale a lancé un concours pour permettre à chaque pays dans le monde de donner un nom à une exoplanète et à son étoile hôte. Le système sélectionné pour la Belgique est celui auquel appartient l'exoplanète actuellement désignée sous l'identifiant "HD 49674 b". Particuliers, associations et écoles sont invités à soumettre leurs propositions avant le 15 août prochain.