Plein écran

Des possibilités de vie extraterrestre autour des étoiles binaires

Des astronomes de San Diego (Californie) ont annoncé mardi avoir observé pour la première fois au moins deux planètes en orbite autour d'une étoile binaire - deux étoiles mutuellement en orbite -, une découverte qui augmente les probabilités de vie extraterrestre.

Les scientifiques n'étaient jusqu'à présent pas sûrs que dans ce cas de figure, quand deux étoiles tournent ensemble autour d'un centre de gravité, il soit possible que plusieurs planètes orbitent autour d'elles en même temps.

Les dispositions, interactions et différences de trajectoires en fonction de la position des planètes et de leurs étoiles font en effet qu'il est moins probable de trouver des planètes dans ce type de système. Mais les scientifiques de l'université de San Diego ont réussi à observer plusieurs planètes, deux, peut-être même trois, autour de Kepler-47, une étoile de la taille du Soleil liée à une autre étoile trois fois plus petite.

De la taille de Neptune, ces deux nouvelles planètes sont composées de gaz. Outre cette découverte, les scientifiques californiens ont réalisé que la plus éloignée des deux planètes se trouvait dans la "zone habitable" de ce système planétaire: ni trop proche, ni trop loin des étoiles, elle se situe dans une zone tempérée où la vie pourrait exister. "La moitié des étoiles que vous voyez la nuit dans le ciel sont des étoiles binaires", affirme à l'AFP Jerome Orosz, astronome à San Diego.

Donc "le fait que l'on puisse trouver des planètes dans leurs zones habitables signifie qu'il y a beaucoup plus d'endroits" potentiels pour une vie extraterrestre.

  1. La Nasa a été piratée par un mini-ordinateur à 30 euros

    La Nasa a été piratée par un mi­ni-ordinateur à 30 euros

    Un hacker a infiltré le réseau informatique d'un centre de la Nasa l'an dernier, forçant l'agence spatiale américaine à déconnecter temporairement des systèmes de contrôle des vols spatiaux du centre affecté.L'attaque a commencé en avril 2018 et s'est poursuivie pendant près d'un an dans les réseaux du mythique Jet Propulsion Laboratory (JPL) à Pasadena en Californie, a révélé l'inspecteur général de la Nasa dans un rapport publié le 18 juin.
  2. Envie de baptiser une exoplanète ? Tentez votre chance

    Envie de baptiser une exoplanète ? Tentez votre chance

    À l'occasion de son 100e anniversaire, l'Union astronomique internationale a lancé un concours pour permettre à chaque pays dans le monde de donner un nom à une exoplanète et à son étoile hôte. Le système sélectionné pour la Belgique est celui auquel appartient l'exoplanète actuellement désignée sous l'identifiant "HD 49674 b". Particuliers, associations et écoles sont invités à soumettre leurs propositions avant le 15 août prochain.