Plein écran
© Wikipedia

Et si on faisait tenir l'histoire de l'univers en une année?

La naissance des étoiles, l'apparition des dinosaures et, même, l'invention de l'écriture, sont des événements qui peuvent paraître extrêmement lointains et complexes à situer dans l'histoire de l'univers. Et si cette immensité temporelle était mise à l'échelle d'une année?

En 1977, l'astronome américain Carl Sagan crée un calendrier cosmique. Sur une année, il place les événements majeurs qui ont conduit à la naissance de la Terre et, bien plus tard, à l'apparition de l'homme. Une année du calendrier de Sagan représente donc les 13,7 milliards d'années qui mène de l'apparition de l'univers au temps présent; une journée symbolise donc 37,5 millions d'années, une heure, 1,56 millions d'années, une minute, 26 000 ans et une seconde, 430 ans.

Au commencement
L'année commence le 1er janvier à 0h avec le Big Bang. Dans la première moitié du mois de janvier, les premières étoiles naissent et, en se regroupant, forment les galaxies. Ce n'est que deux mois plus tard, à la mi-mars qu'apparaît la nôtre, la Voie Lactée, qui prend sa forme spiralée aux environs du 15 mai.

La naissance de la Terre
Début septembre, au sein d'une gigantesque nébuleuse, un nuage de gaz s'effondre et engendre notre système solaire. Les agglomérats de poussières deviennent des planètes et, parmi elles, la Terre. Une protoplanète nommée Théia aurait ensuite heurté la Terre et, du choc des débris, serait née la Lune.

Aux alentours du 21 septembre, les premières traces de vie apparaissent sous la forme d'organismes monocellulaires et ce n'est qu'un mois et demi plus tard, début novembre, que les organismes pluricellulaires voient le jour.

Le mois de décembre
Le 14 décembre, et pendant les quelques jours qui suivront, la majorité des formes de vie que nous connaissons aujourd'hui vont apparaître. Cette expansion incroyable du vivant s'appelle l'explosion Cambrienne. Les algues, les amibes, les méduses, les mollusques à coquille et les étoiles de mer, se partagent les eaux.

Le 17 décembre apparaissent les arthropodes, le 18, les premiers poissons et les proto-amphibiens. Le 20 décembre, les plantes émergent enfin sur la terre ferme ainsi que, le 21, les insectes. Les requins surgissent dans les profondeurs marines. Le 22 décembre, les amphibiens se développent et le 23 c'est au tour des reptiles. Enfin, le 25, jour de Noël, débute l'ère des dinosaures qui s'achèvera quatre jours et demi plus tard, marquant la cinquième extinction de masse sur notre planète. Le 26 décembre marque l'apparition des mammifères suivis par les oiseaux un jour plus tard et les premières fleurs s'épanouissent le 28 décembre. Le 30 décembre donc, les dinosaures disparaissent, ce qui nous amène, déjà, au dernier jour du calendrier.

Le dernier jour
Nous voilà arrivés le 31 décembre, le dernier jour de l'année. Il est midi quand apparaissent les cétacés. Les grands singes arrivent en début d'après-midi, peu après 14h mais il faut attendre 19h30 pour voir les premiers hominidés et 21h pour croiser un australopithèque.

La dernière heure
Nous voici arrivés à la dernière heure et, même, au dernier quart d'heure de l'histoire de l'univers. À 23h45, l'homo sapiens entre en scène. Il domestique le feu à 23h46 et développe un langage symbolique. À 23h56, il sort de l'Afrique pour parcourir le monde, kilomètre par kilomètre. Au début de la dernière minute du calendrier, il invente la peinture puis, 30 secondes plus tard, l'agriculture et, à 23h59 et 47secondes, l'écriture. Une seconde passe et naissent les premières grandes civilisations: Babylone, l'Égypte ou la Mésopotamie. Deux secondes plus tard est érigée la grande pyramide de Khéops. Il est 23h59 et 50 secondes. 

Les dix dernières secondes
C'est ici que notre histoire s'accélère. Dans les trois secondes suivantes, Moïse conduit les hébreux hors d'Égypte, Carthage est fondée ainsi que le sont Rome, Athènes et la  dynastie des Ming. Bouddha naît à la fin de ces trois secondes. À la 55e seconde, le christianisme émerge et l'empire romain se développe pour s'écrouler une seconde plus tard. Passent les empires byzantin, mongol ou Ming, la civilisation Maya, les Moyen-Âge, les croisades, la Renaissance,...

La dernière seconde
L'époque Moderne tient dans la toute dernière seconde. Les révolutions américaines et française, les grandes inventions, les deux guerres mondiales, le premier pas sur la Lune. Tant de choses pour si peu de temps, de quoi se sentir tout petit et être, peut-être, un peu plus humble devant l'immensité de l'univers.

  1. Envie de baptiser une exoplanète ? Tentez votre chance

    Envie de baptiser une exoplanète ? Tentez votre chance

    À l'occasion de son 100e anniversaire, l'Union astronomique internationale a lancé un concours pour permettre à chaque pays dans le monde de donner un nom à une exoplanète et à son étoile hôte. Le système sélectionné pour la Belgique est celui auquel appartient l'exoplanète actuellement désignée sous l'identifiant "HD 49674 b". Particuliers, associations et écoles sont invités à soumettre leurs propositions avant le 15 août prochain.