Katherine Johnson a reçu la médaille présidentielle de la Liberté  par Barack Obama
Plein écran
Katherine Johnson a reçu la médaille présidentielle de la Liberté par Barack Obama © EPA

Katherine Johnson, éminente personnalité de la NASA, est décédée à 101 ans

La mathématicienne, physicienne et ingénieure américaine Katherine Johnson est décédée lundi à l'âge de 101 ans. Employée à la NACA - ancêtre de l'actuelle NASA - dès 1953, elle a été une femme de l'ombre importante pour la navigation spatiale américaine.

C'est Katherine Johnson qui avait déterminé l'horaire et le trajet optimal de plusieurs missions dans l'espace. Elle avait par exemple calculé l'orbite nécessaire pour le tout premier alunissage, effectué par Neil Armstrong et Buzz Aldrin en 1969. 

D'illustres astronautes comme John Glenn refusaient de décoller avant qu'elle n'ait revérifié les calculs de trajectoire pourtant effectués par des ordinateurs. Durant la mission Apollo 13 en 1970, alors qu'une défaillance technique menaçait la sécurité de l'équipage, c'est elle qui a aidé à ce que tous reviennent sains et saufs sur Terre. La scientifique a également jeté les bases du système de transport spatial qui a assuré le transport régulier d'équipage et de fret de 1981 à 2011, et a participé aux premières réflexions quant au voyage vers Mars.

En tant que femme et en tant que noire dans le sud profond des États-Unis au milieu du 20e siècle, elle avait dû surmonter de nombreux préjugés pour parvenir à ce degré de considération.

Katherine Johnson a reçu les deux plus hautes distinctions américaines: la médaille présidentielle de la Liberté (2015) et la médaille d'or du Congrès (2019). Le film de 2016 "Hidden Figures" lui est consacré, ainsi qu'à plusieurs de ses collègues. En 2019, la NASA a donné le nom de Johnson à un important bâtiment de contrôle.