Plein écran
© afp

"L'Arche de Noé végétale" sollicitée pour la première fois suite au conflit syrien

La Réserve mondiale de semences du Svalbard, précieuse "Arche de Noé végétale" protégeant la diversité génétique des conflits et des catastrophes naturelles, a annoncé lundi qu'elle allait pour la première fois être mise à contribution, du fait du conflit syrien.

Sa banque de gènes dans la ville syrienne d'Alep ayant été détruite, le Centre international de recherche agricole dans les zones arides (Icarda) a demandé à récupérer des graines pour reconstituer ses stocks dans les pays voisins de la Syrie, mais pas en Syrie même, a déclaré à l'AFP Åsmund Asdal, le coordinateur de la Réserve de semences.

Située sur l'archipel norvégien du Svalbard dans l'Arctique, la Réserve mondiale de semences a pour objet de préserver des échantillons de graines des principales espèces cultivées afin de se prémunir contre les risques de disparition provoqués par les catastrophes naturelles, les guerres et le changement climatique. Les États et les institutions dépositaires restent propriétaires des semences et peuvent les récupérer à leur convenance.

"C'est la première fois que l'on nous demande à récupérer des graines", a indiqué M. Asdal.

Selon M. Asdal, la Réserve mondiale abrite aujourd'hui plus de 865.000 variétés déposées par 65 banques de gènes différentes.

  1. La Nasa a été piratée par un mini-ordinateur à 30 euros

    La Nasa a été piratée par un mi­ni-ordinateur à 30 euros

    Un hacker a infiltré le réseau informatique d'un centre de la Nasa l'an dernier, forçant l'agence spatiale américaine à déconnecter temporairement des systèmes de contrôle des vols spatiaux du centre affecté.L'attaque a commencé en avril 2018 et s'est poursuivie pendant près d'un an dans les réseaux du mythique Jet Propulsion Laboratory (JPL) à Pasadena en Californie, a révélé l'inspecteur général de la Nasa dans un rapport publié le 18 juin.
  2. Envie de baptiser une exoplanète ? Tentez votre chance

    Envie de baptiser une exoplanète ? Tentez votre chance

    À l'occasion de son 100e anniversaire, l'Union astronomique internationale a lancé un concours pour permettre à chaque pays dans le monde de donner un nom à une exoplanète et à son étoile hôte. Le système sélectionné pour la Belgique est celui auquel appartient l'exoplanète actuellement désignée sous l'identifiant "HD 49674 b". Particuliers, associations et écoles sont invités à soumettre leurs propositions avant le 15 août prochain.