Plein écran

La Hongrie a testé Moscou avec une brèche dans le rideau de fer en 1989

La brève ouverture des grilles à la frontière entre la Hongrie communiste et l'Autriche le 19 août 1989 était un ballon d'essai des dirigeants hongrois pour voir comment Moscou allait réagir, a indiqué mardi l'ex-Premier ministre hongrois Miklos Nemeth.

Tester la promesse de Gorbatchev
"C'était un test pour voir si ce que (le dirigeant soviétique) Gorbatchev m'avait dit en mars était vrai ou si l'Union soviétique répondrait en donnant l'ordre à plusieurs de ses bataillons stationnés en Hongrie d'intervenir", contre les fuyards est-allemands, a confié M. Nemeth à l'AFP en marge d'une conférence d'historiens à Sopron au nord-ouest du pays pour évoquer le pique nique paneuropéen d'il y a vingt ans.

Ce jour-là des opposants hongrois, soutenus par le gouvernement, ainsi que des Autrichiens avaient organisé un pique-nique près du village de Sopronkohida dans le but de célébrer le début du démantèlement par les Hongrois du rideau de fer installé depuis 1966 sur la frontière austro-hongroise.

Pique nique paneuropéen
Le point d'orgue du pique nique devait être l'ouverture de la frontière pendant quelques heures. Quelque 600 Allemands de l'Est, venus en vacances en Hongrie, y avaient forcé le passage pour fuir définitivement à l'Ouest. "Je savais que si la nouvelle d'une ouverture même passagère de ces grillages fermés jusque là et rouillés depuis longtemps allait circuler, les Allemands de l'Est seraient sûrement au courant", a raconté l'ex-Premier ministre communiste réformateur en 1989.

"J'étais inquiet toute la journée", s'est-il souvenu ajoutant toutefois qu'il avait fait confiance à Gorbatchev. Celui-ci lui avait assuré en mars que Moscou ne prévoyait pas d'employer la force militaire pour maintenir le régime communiste hongrois en place. "Il m'a dit, aussi longtemps que je serai à mon poste, il n'y aura pas d'autre 1956", allusion à la répression sanglante du soulèvement hongrois contre l'armée rouge, a ajouté M. Nemeth. (belga/th)

Plein écran