Plein écran

La navette spatiale Endeavour a atterri en Floride

La navette spatiale Endeavour a atterri sans problème dimanche soir en Floride après une mission de deux semaines sur la Station spatiale internationale (ISS). L'orbiteur s'est posé sur la piste bordant la côte au Centre spatial Kennedy, près de Cap Canaveral, à 22H20 locales dimanche (03H20 GMT lundi), profitant d'une amélioration de la météo.

Félicitations
"Félicitations pour cette suberbe mission !", a lancé par radio le Contrôle de mission à l'équipage, tandis qu'Endeavour roulait sur le tarmac vers son parking. "C'est bon d'être de retour à la maison, c'était une aventure géniale", a répondu le commandant d'Endeavour, George Zamka.

Mauvais temps
Le mauvais temps avait fait craindre un retard sur Terre, mais l'équipage de la mission STS-130 avait procédé samedi aux procédures standard en vue d'un atterrissage imminent, selon la Nasa. Lancé le 8 février, l'orbiteur et les six astronautes à son bord ont apporté jusqu'à l'ISS, à 343 Km d'altitude, les modules Tranquility et Cupola, les deux derniers gros morceaux de l'ISS, désormais achevée à plus de 90%.

Retraite
Il ne reste plus que quatre vols de navette programmés, tous dédiés à l'ISS, avant la mise à la retraite des trois orbiteurs de la flotte à la fin de cette année, après trois décennies de service. Tranquility contient le système de support de vie le plus sophistiqué jamais envoyé dans l'espace, qui permet d'assainir et de contrôler l'atmosphère de toute la Station. Ce nouveau module, également espace d'habitation, est aussi équipé de toilettes et d'un tapis d'exercice. Le dôme Cupola est lui doté de six fenêtres latérales et d'une fenêtre centrale. Il joue aussi une fonction clé avec sa station de travail robotique, d'où sont contrôlées les opérations d'entretien de l'ISS.

73 milliards
Commencé en 1998, l'ISS est un projet de 100 milliards de dollars (NDLR: 73 milliards d'euros) surtout financé par les Etats-Unis et auquel participent 16 nations. Le prochain vol d'une navette, Discovery, est prévu le 5 avril.

Incertitude
Cette mission intervient à un moment de grande incertitude pour la Nasa après l'abandon décidé par le président Barack Obama du programme Constellation qui prévoyait un retour des Américains sur la Lune vers 2020 et ultérieurement la conquête de Mars. M. Obama a en revanche prolongé la vie de l'ISS au moins jusqu'en 2020.