Dès 2016, des observations aux rayons X ont permis de détecter les traces de cette explosion "fossile" d'une ampleur inouïe.
Plein écran
Dès 2016, des observations aux rayons X ont permis de détecter les traces de cette explosion "fossile" d'une ampleur inouïe. © NASA

La plus grosse explosion de l’Univers a été détectée par des astronomes

Une gigantesque explosion a eu lieu à 390 millions années-lumière de la Terre. Des signaux ont été captés par des scientifiques de la NASA. L’événement aurait créé une brèche de la taille de 15 voies lactées réunies.

C’est une annonce incroyable pour le monde scientifique. La NASA, l’agence gouvernementale qui est responsable de la majeure partie du programme spatial civil des États-Unis, a annoncé avoir détecté la plus grande explosion venant d’un trou noir. En effet, selon les estimations des chercheurs, elle aurait libéré cinq fois plus d’énergie que l’explosion cosmique connue jusqu’ici pour avoir été la plus importante dans l’Univers. 

L’explosion vient donc officiellement de gagner son titre de plus grande jamais survenue dans l’espace depuis le Big Bang, selon une publication dans The Astrophysical Journal le 27 février 2020. “Cette éruption gargantuesque sans précédent est venue d’un trou noir dans un amas de galaxies situées à des centaines de millions d’années-lumière”, a déclaré la NASA le 27 février.

Une activité observée en 2016

Cette découverte a été faite par des astronomes utilisant des télescopes installés sur Terre et dans l’espace, à savoir le télescope Chandra de l’observatoire de la NASA et l’observatoire spatial XMM-Newton de l’ESA (qui observent le rayonnement X) ainsi que le radiotélescope Murchison Widefield Array, en Australie, et le Giant Metrewave Radio Telescope, en Inde.

Les scientifiques précisent que ce n’est pas la première fois qu’une activité dans cette région de l’Univers est détectée. “En 2016, l’astronome Norbert Werner et ses collègues avaient remarqué qu’il y avait une cavité dans le panache de gaz chaud et qu’elle avait été créée par les projections du trou noir. Mais face à la taille de cette cavité, qui aurait requis énormément d’énergie pour se former, ils ont pensé qu’ils s’étaient trompés.”