Sur des images rendues publiques par l’hôpital King’s College de Londres où elle a été opérée, on voit Dagmar Turner jouer tranquillement de son instrument sur la table d’opération.
Plein écran
Sur des images rendues publiques par l’hôpital King’s College de Londres où elle a été opérée, on voit Dagmar Turner jouer tranquillement de son instrument sur la table d’opération. © King’s College Hospital

Pourquoi cette femme joue-t-elle du violon en pleine opération du cerveau?

Dagmar Turner, une violoniste britannique de 53 ans, a joué de son instrument alors que les chirurgiens l’opéraient d’une tumeur au cerveau. Une intervention pour le moins étonnante qui s’est déroulée dans un but bien précis.

Dagmar Turner n’a pas sorti son violon en pleine salle d’opération et le crâne ouvert pour le plaisir mais sur proposition de l’équipe médicale. En effet, les chirurgiens voulaient s’assurer en temps réel que les zones du cerveau responsables du mouvement des mains de la patiente n’étaient pas affectées, ce qui aurait été dramatique pour cette violoniste professionnelle, membre de l’Orchestre symphonique de l’île de Wight (sud de l’Angleterre).

La Britannique a découvert en 2013 qu’elle était atteinte d’une tumeur à la croissance lente située au niveau du cortex moteur primaire, la zone du cerveau qui commande directement l’exécution des mouvements. “Jouer du violon est ma passion depuis l’âge de 10 ans. L’idée que je ne puisse plus y jouer me brisait le coeur”, a déclaré Dagmar Turner aux médias britanniques.

Le neurochirurgien chargé d’opérer Dagmar Turner, lui-même pianiste à ses rares heures perdues, a donc proposé à sa patiente de rester éveillée durant l’intervention et de jouer de son instrument pendant que ses collègues et lui s’affaireraient à l’intérieur de son crâne. 

Du Mahler, du Gershwin et du... Julio Iglesias

Sur des images rendues publiques par l’hôpital King’s College de Londres où elle a été opérée le mois dernier, on voit Dagmar Turner jouer tranquillement du violon sur la table d’opération. D’après l’agence Reuters, elle aurait joué des compositions de Gustav Mahler et George Gershwin mais également des chansons de... Julio Iglesias.

L’intervention s’est soldée par un succès et Dagmar Turner a pu rentrer chez elle trois jours plus tard. “Nous avons réussi à retirer 90% de sa tumeur, dont les parties que nous soupçonnons d’avoir été les plus agressives et dangereuses, tout en conservant le plein usage de ses mains”, s’est réjoui le Pr Keyoumars Ashkan sur le site de l’hôpital.  “Nous pratiquons environ 400 résections (ablation de tumeurs) par an, ce qui implique souvent de réveiller des patients pour qu’ils répondent à des tests de langage”, a expliqué le chirurgien, “mais c’était la première fois que je faisais jouer d’un instrument à un patient.” 

Dagmar Turner espère pouvoir réintégrer prochainement son orchestre.