Plein écran
James Cameron profiterait de son voyage à 11.000 mètres sous le niveau de la mer pour prendre des images destinées à "Avatar 2".

Qui atteindra le point le plus profond de la terre?

Les milliardaires-explorateurs se lancent des défis les plus insensés. Le dernier en date: atteindre le point le plus profond de l'océan. Sont en course: le réalisateur James Cameron, le patron de Virgin Richard Branson et l'ancien PDG de Google, Eric Schmidt.

Une nouvelle lubie à plusieurs millions stimule depuis un petit temps ces explorateurs des temps modernes qui dépensent sans compter pour mettre au point le sous-marin capable d'atteindre le "Challenger deep", le point le plus profond de la terre, évalué à 11.000 mètres de profondeur, situé dans la fosse de Mariannes, dans l'océan Pacifique, au large des îles Mariannes.

Avatar 2
Dans cette lutte pour atteindre "Challenger deep", James Cameron, le réalisateur de "Abyss", "Titanic" et "Avatar", semble avoir une longueur d'avance sur ses concurrents. "James Cameron y travaille depuis de très longues années et est très bien entouré. Il peut y arriver cet été", estime Bruce Jones, en charge d'un projet américain appelé Triton 36000.

Cameron envisage de descendre seul, à près de 11 000 mètres sous le niveau de la mer. "Je ne dépenserais pas autant d'argent pour un sous-marin, si je n'avais pas prévu de monter à bord", a-t-il glissé récemment. Un voyage au centre de la terre qui devrait par ailleurs être exploité pour les besoins du deuxième volet d'Avatar. Il aurait planifié une dizaine de plongées au coeur de l'été 2012.  

SpaceShipTwo
Mais il n'est pas le seul sur la balle. Eric Schmidt et Richard Branson rêvent eux aussi de découvrir ce fond marin. L'un et l'autre auraient, selon Atlantico, respectivement dépensé 25 et 6 millions pour réaliser leur rêve et rejoindre Don Walsh et Jacques Picard, les seuls hommes à avoir atteint les profondeurs de la fosse des Mariannes, en 1960. S'il n'y arrive pas, Richard Branson pourra se consoler avec SpaceShipTwo, son vaisseau censé assurer les premiers vols spatiaux pour civils (à 144.000 euros le billet), annoncés avec optimisme pour début 2013. Reste à voir si ce voyage abyssal fera naître une nouvelle forme de tourisme?

  1. Envie de baptiser une exoplanète ? Tentez votre chance

    Envie de baptiser une exoplanète ? Tentez votre chance

    À l'occasion de son 100e anniversaire, l'Union astronomique internationale a lancé un concours pour permettre à chaque pays dans le monde de donner un nom à une exoplanète et à son étoile hôte. Le système sélectionné pour la Belgique est celui auquel appartient l'exoplanète actuellement désignée sous l'identifiant "HD 49674 b". Particuliers, associations et écoles sont invités à soumettre leurs propositions avant le 15 août prochain.