Plein écran
© Nasa.

Un astéroïde a frôlé la terre: direct vidéo

VideoUn astéroïde a frôlé la Terre ce vendredi vers 20h25 sans incident.

Surveillé de près par l'agence spatiale américaine, un astéroïde de 45 mètres de diamètre a frôlé la Terre vendredi sans faire de dégâts, contrairement à une météorite tombée le même jour en Russie qui a explosé et blessé un millier de personnes.

Pesant environ 135.000 tonnes et baptisée 2012 DA 14, l'astéroïde -qui est un corps du système solaire composé de roche, de métaux et de glace- est passé à 27.000 kilomètres de la Terre vers 19H25 GMT, a
indiqué l'agence spatiale américaine (Nasa).

Des images prises par un téléscope en Australie et diffusées par la
Nasa ont montré une minuscule trace blanche se déplaçant dans un
ciel noir.

Il s'agissait du plus gros astéroïde passant aussi près de la Terre jamais détecté par les scientifiques, selon la Nasa. Si l'astéroïde avait touché la Terre, elle aurait pu anéantir une grande agglomération. Pour autant, son passage près de la Terre, à une distance inférieure à celle de certains satellites, n'est pas lié à la chute de morceaux de météorite en Russie.

Selon Samuel Kounaves, professeur au laboratoire de physique
appliquée de l'université Johns Hopkins, "il n'y a pas de connexion" entre les deux événements. Les météorites, qui sont des morceaux d'astéroïdes, "tombent sur la Terre en permanence", a rappelé M. Kounaves, interrogé en marge de la conférence annuelle de l'American Society for the Advancement of Science (AAAS), réunie à Boston du 14 au 18 février.

Une météorite a explosé vendredi au-dessus de la métropole russe de
Tcheliabinsk, projetant des éclairs incandescents dans le ciel et blessant près d'un millier de personnes, un événement rarissime qui a semé la panique dans cette région de l'Oural.

  1. La Nasa a été piratée par un mini-ordinateur à 30 euros

    La Nasa a été piratée par un mi­ni-ordinateur à 30 euros

    Un hacker a infiltré le réseau informatique d'un centre de la Nasa l'an dernier, forçant l'agence spatiale américaine à déconnecter temporairement des systèmes de contrôle des vols spatiaux du centre affecté.L'attaque a commencé en avril 2018 et s'est poursuivie pendant près d'un an dans les réseaux du mythique Jet Propulsion Laboratory (JPL) à Pasadena en Californie, a révélé l'inspecteur général de la Nasa dans un rapport publié le 18 juin.
  2. Envie de baptiser une exoplanète ? Tentez votre chance

    Envie de baptiser une exoplanète ? Tentez votre chance

    À l'occasion de son 100e anniversaire, l'Union astronomique internationale a lancé un concours pour permettre à chaque pays dans le monde de donner un nom à une exoplanète et à son étoile hôte. Le système sélectionné pour la Belgique est celui auquel appartient l'exoplanète actuellement désignée sous l'identifiant "HD 49674 b". Particuliers, associations et écoles sont invités à soumettre leurs propositions avant le 15 août prochain.