Plein écran
La rencontre rapprochée entre la Terre et "2019 OK" © Capture d'écran Twitter

Un astéroïde “tueur de ville” a frôlé la Terre et les scientifiques ne l’avaient pas vraiment prévu

L’astéroïde avait été découvert en juin dernier, mais les scientifiques avaient perdu sa trace. Il est réapparu le 23 juillet, une journée avant de passer à “seulement” 73.000 kilomètres de notre planète.

Il s’appelle “2019 OK” et était assez gros pour détruire une métropole entière. L’astéroïde est passé entre la Terre et la Lune dans la nuit du 24 au 25 juillet dernier, vers 3h30 du matin. Les scientifiques ne l’avaient repéré qu’un jour plus tôt, le 23 juillet. Découvert le 28 juin dernier, il avait depuis disparu des radars de la Nasa.

Le gros caillou a surpris la communauté scientifique en passant soudainement à 73.000 kilomètres de notre planète. La distance peut sembler énorme à notre échelle, mais elle est au contraire très faible, rappelle la Nasa. Par exemple, la Lune est située à 380.000 kilomètres de la Terre.

L’astronome Michael Brown affirme que l’astéroïde n’aurait pas pu être dévié ou détruit en étant découvert si tard. “Cela prouve une nouvelle fois combien les astéroïdes sont dangereux”, ajoute-t-il au Washington Post.

Heureusement, sa trajectoire n’a pas rencontré celle de la Terre. Faisant entre 57 et 130 mètres de diamètre, l’objet céleste n’aurait pas pu détruire notre planète, mais les dégâts auraient pu être importants. La Nasa donne le nom de “city killer” (“tueur de ville”) à ce type d’astéroïde.