Plein écran
Illustration. © Getty Images/iStockphoto

Un niveau d’énergie record détecté dans l’espace

Des astronomes ont détecté, après des explosions cosmiques extrêmement violentes, des rayonnements à des niveaux d'énergie encore jamais observés, selon des études publiées mercredi dans la revue Nature.

Tout a commencé en juillet 2018, quand les télescopes spatiaux de la Nasa Fermi Gamma-ray et Swift détectent une explosion cosmique. Rebelote, en janvier 2019. Ces explosions, qui libèrent en quelques secondes plus d'énergie que notre Soleil en 10 milliards d'années, donnent naissance à ce que l'on appelle des sursauts gamma, des jets de photons.

Mystères de l’astrophysique

Depuis la révélation de leur détection tout à fait fortuite, par deux satellites américains chargés de surveiller l'application du traité d'interdiction des essais nucléaires dans l'atmosphère, en 1967, les sursauts gamma constituent un des plus grands mystères de l'astrophysique.

Aussitôt après les détections en 2018 et 2019, des alertes furent lancées aux astronomes du monde entier. Résultats: en juillet 2018, les télescopes du "High Energy Stereoscopic System" en Namibie détectent des photons d'une énergie de l'ordre de 0,1 à 0,4 Tev (tera électron volt), dix heures après l'explosion initiale.

Puis en janvier 2019, des particules à des énergies encore plus fortes, entre 0,2 et 1 TeV, "soit l'équivalent de l'énergie libérée par les collisions de protons dans le Grand collisionneur de hadrons, l'accélérateur de particules le plus puissant sur Terre", sont captées par les télescopes Magic, situés aux Canaries.

Plein écran
© NASA / ESA / ACCIARI ET AL.

Un “triomphe”

"Ce sont de loin les photons les plus énergétiques jamais découverts à partir d'un sursaut gamma", explique Elisa Bernardini, une des responsables des télescopes Magic. Du jamais vu. "Un triomphe", pour Bing Zhang de l'Université du Nevada aux Etats-Unis qui publie un commentaire avec les trois études.

Ces particules n'ont pas été détectées au moment de l'explosion mais "une minute après", précise à l'AFP Razmik Mirzoyan du Max-Planck-Institute for Physics en Allemagne. "Ces photons n'ont probablement pas été générés directement par l'explosion", explique Gemma Anderson de l'International Centre for Radio Astronomy Research en Australie, coauteur des travaux, qui évoque plutôt un choc entre la matière produite par l'explosion et le milieu interstellaire.

  1. La plus grande fleur au monde a été découverte à Sumatra

    La plus grande fleur au monde a été découverte à Sumatra

    Une rafflesia de 111 cm de diamètre a été observée début janvier sur l’île indonésienne de Sumatra. Réputée pour sa végétation tropicale et ses chaînes de volcans, Sumatra est la 7e plus grande île au monde avec une superficie qui dépasse, par exemple, celle de la Suède. Sa faune et sa flore sont exceptionnelles. On y trouve, notamment, les plus grandes espèces de fleurs au monde, la rafflesia et l’arum titan, ainsi que de nombreuses variétés d’orchidées.
  1. Elle fond en larmes en découvrant son visage reconstruit
    Play

    Elle fond en larmes en découvrant son visage reconstrui­t

    Denise Vicentin se regarde dans un miroir et éclate en sanglots. Cette quinquagénaire brésilienne, qui a perdu un œil et une grande partie de la mâchoire en raison d’un cancer, découvre son nouveau visage, avec une prothèse dont le modèle a été imprimé en 3D. “Aujourd’hui je sais à quel point je me sentirai mieux dans la rue. Je n’ai pas de mots”, dit Mme Vicentin, 53 ans, dans la clinique de Sao Paulo où elle a été traitée.
  2. “Ceux qui vivront jusqu'à 135 ans sont déjà nés”

    “Ceux qui vivront jusqu'à 135 ans sont déjà nés”

    Vivrons-nous bientôt jusqu’à 200 ans? Des scientifiques du monde entier se réunissent dès aujourd’hui à San Francisco pour examiner comment ils peuvent maintenir les gens en bonne santé plus longtemps. Parmi eux, le Belge Kris Verburgh, médecin et expert en vieillissement. “Nous nous dirigeons vers un futur où nous pourrons inverser le vieillissement. Un octogénaire pourra redevenir quinquagénaire”, lance-t-il lundi dans les pages du quotidien flamand Het Laatste Nieuws.