Plein écran
Aeolus © ESA

Une collision évitée entre un satellite de SpaceX et un satellite européen

Un satellite de l'Agence spatiale européenne (ESA) a dû effectuer une manœuvre pour éviter de se faire percuter par un des satellites Starlink de SpaceX, lundi. Selon l'ESA, il s'agit de la première manœuvre d'évitement de collision effectuée pour protéger un de ses satellites d'un choc avec une méga constellation.

D'après le site spécialisé spacenews.com, un risque de collision est survenu lundi entre le satellite Aeolus de l'ESA et le Starlink 44 de SpaceX. Aeolus a donc effectué une manœuvre afin de passer au-dessus du satellite de SpaceX. L'ESA a évalué la probabilité d'une collision à 1 sur 1.000. 

Avant la manœuvre, l'Agence spatiale européenne a contacté SpaceX. Il a été décidé d'un commun accord que Aeolus s'écarterait pour éviter la collision.

Construit par Airbus, Aeolus, qui orbite à environ 300 km d'altitude, a rejoint l'espace en août de l'année dernière pour cartographier les vents en vue d'améliorer les prévisions météorologiques.

  1. Des chercheurs belges vont envoyer des animaux microscopiques dans l'espace

    Des chercheurs belges vont envoyer des animaux microscopi­ques dans l'espace

    Après une longue préparation, l'Université de Namur (UNamur) et le Centre d'étude de l'énergie nucléaire (SKC-CEN) sont prêts à envoyer des rotifères dans l'espace, ont-ils annoncé mardi. Ces animaux microscopiques décolleront de Floride en décembre et orbiteront pendant deux semaines autour de la Terre, dans la Station spatiale internationale (ISS). L'objectif est de déterminer les causes sous-jacentes à leur forte radiorésistance, ce qui permettra d'augmenter celle des astronautes et ouvrira la porte à d'autres applications.