Plein écran
Aeolus © ESA

Une collision évitée entre un satellite de SpaceX et un satellite européen

Un satellite de l'Agence spatiale européenne (ESA) a dû effectuer une manœuvre pour éviter de se faire percuter par un des satellites Starlink de SpaceX, lundi. Selon l'ESA, il s'agit de la première manœuvre d'évitement de collision effectuée pour protéger un de ses satellites d'un choc avec une méga constellation.

D'après le site spécialisé spacenews.com, un risque de collision est survenu lundi entre le satellite Aeolus de l'ESA et le Starlink 44 de SpaceX. Aeolus a donc effectué une manœuvre afin de passer au-dessus du satellite de SpaceX. L'ESA a évalué la probabilité d'une collision à 1 sur 1.000. 

Avant la manœuvre, l'Agence spatiale européenne a contacté SpaceX. Il a été décidé d'un commun accord que Aeolus s'écarterait pour éviter la collision.

Construit par Airbus, Aeolus, qui orbite à environ 300 km d'altitude, a rejoint l'espace en août de l'année dernière pour cartographier les vents en vue d'améliorer les prévisions météorologiques.

  1. Le nanosatellite belge Qarman mis en orbite avec succès
    Play

    Le nanosatel­li­te belge Qarman mis en orbite avec succès

    Le nano-satellite QARMAN, entièrement conçu et construit par l’Institut von Karman (VKI) à Rhodes-Saint-Genèse, a été mis en orbite avec succès à partir de la Station spatiale internationale mercredi, a annoncé le VKI dans un communiqué. Ce satellite entamera sa descente pendant sept mois avant d’entrer à nouveau dans l’atmosphère, où il collectera et transmettra des données sur la manière dont les débris se désintègrent dans l’atmosphère. L’objectif principal de cette mission est de viser le zéro débris spatial.