Plein écran
© belga

Une météorite de 18 kg trouvée par des chercheurs belges en Antarctique

Cinq scientifiques de l'Université Libre de Bruxelles (ULB) et de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) en expédition à la station Princess Elisabeth ont découvert le 28 janvier dernier une météorite de 18 kg dans la calotte glaciaire en Antarctique, indique jeudi dans un communiqué l'International Polar Foundation. Cette chondrite ordinaire est la plus grosse trouvée dans la région depuis 1988.

Plein écran
© belga

Ces scientifiques font partie du projet SAMBA, qui correspond à la contribution belge à la recherche globale de météorites en Antarctique pilotée par le Japon et les USA, et qui est notamment soutenu par l'International Polar Foundation. "Cette météorite est une découverte assez inattendue, non seulement par son poids, mais parce qu'il est exceptionnel de trouver des éléments de telle taille en Antarctique", explique Vinciane Debaille, géologue de l'ULB qui dirigeait l'équipe belge. "Nous étudions les météorites pour comprendre la formation du système solaire et comment la Terre est devenue cette planète unique dans le système", ajoute la géologue de l'ULB. "La saison a été un grand succès pour SAMBA, à la fois en quantité et en poids de météorites trouvées. Nous avions récolté moins de 10 kg il y a deux ans. Cette année, nous avons dû appeler l'agence de voyage pour les prévenir que nous aurions 75 kg à rapporter au pays". La météorite se trouve actuellement au Japon dans le cadre d'un procédé de mise en température ambiante contrôlé afin d'éviter l'inclusion d'eau dans la roche. Elle sera rapportée en Belgique par la suite.

  1. Le CHC investit 2,5 millions d’euros pour l'imagerie médicale et la médecine nucléaire à la clinique d’Heusy

    Le CHC investit 2,5 millions d’euros pour l'imagerie médicale et la médecine nucléaire à la clinique d’Heusy

    Le Groupe santé CHC a investi 2,5 millions d'euros à la clinique CHC Heusy (Verviers) afin de doter l'établissement hospitalier de services modernes au niveau de l'imagerie médicale et de la médecine nucléaire, a-t-on appris mardi lors d'une conférence de presse. Une enveloppe de 42 millions d'euros au total a été dégagée dans le cadre d'un plan d'investissement ambitieux courant jusqu'en 2022 et prévoyant entre autres une capacité d'accueil doublée sur un site passé de 10.000 à 21.000 m2.