Plein écran
© DR

Affamé, frappé, ébouillanté par sa petite amie, il ose enfin parler

VideoLes violences conjugales ne sont pas à sens unique, comme le prouve le documentaire de la BBC sur un jeune homme de 23 ans victime de la fureur de son ex-compagne du même âge. Jordan Worth aurait ainsi empêché Alex Skeel de manger au point qu'il ne pesait plus que 44 kilos. Elle l'aurait frappé avec tout ce qui lui tombait sous la main et lui aurait même plusieurs fois lancé de l'eau bouillante. Sauvé par l'appel de voisins, le jeune homme a frôlé la mort.

"C'est l'un des cas les plus extrêmes de violence conjugale que nous ayons rencontrés", décrit la police de Bedfordshire, ville du nord de Londres. La BBC a reconstitué les faits sur base de l'émouvant récit de la victime elle-même, des témoignages de ses proches qui le voyaient souffrir et dériver, ainsi que des rapports de police et médicaux faisant état de la nuit où l'affaire a éclaté au grand jour.

La relation entre les deux jeunes gens avait pourtant bien commencé. Alex et Jordan s'étaient rencontrés en juin 2012, ils n'avaient alors que 16 ans tous les deux. Alex était immédiatement tombé fou amoureux de la jeune fille mais celle-ci s'était rapidement révélée très dominatrice et avide de le contrôler. Ces traits de caractère menaient à de violentes disputes, et l'une avait même mené à leur séparation. Jordan avait retiré et détruit la carte SIM du téléphone du jeune homme, qui a donc rompu. 

"J'y suis retourné pour mon enfant"
Mais peu après la rupture, la jeune femme a annoncé à son ex-compagnon qu'elle était enceinte de lui. En mai 2014, leur petit garçon a vu le jour. Alex a alors voulu croire que la maternité avait transformé la jeune femme qu'il aimait toujours et, pour leur enfant, le couple a décidé de se donner une seconde chance. 

Dès qu'Alex a réemmenagé avec Jordan, les ennuis ont recommencé à un niveau bien plus grave. La jeune femme a totalement repris le contrôle de la vie de son compagnon en lui confisquant notamment son téléphone et son accès aux réseaux sociaux. Jordan a même changé le numéro de téléphone d'Alex après avoir pris soin d'envoyer des messages d'insultes à la famille et aux amis de son partenaire: elle espérait qu'ils coupent totalement les ponts avec lui. Un jour, pour éviter qu'il ne renoue contact avec sa famille, elle lui a inventé que son grand-père bien-aimé était en fait décédé. Le jeune homme était effondré et Jordan a fini par lui avouer la vérité quelques heures plus tard.

Lire la suite sous la photo

Plein écran
© DR

"Je pensais que tout allait bien, l'instant d'après elle me cassait une dent"

Mais les tortures n'ont pas été uniquement psychologiques. Profitant de l'emprise qu'elle avait sur Alex, Jordan est parvenue à le faire dormir sur le sol des mois durant. Dans un tel contexte de soumission, elle a également tout fait pour faire maigrir son compagnon. En ne l'autorisant qu'à manger quelques restes de nourriture occasionnellement, elle lui a ainsi fait perdre vingt kilos. Le jeune homme est littéralement dénutri mais se tait. 

Lors de ses accès de rage, elle le battait et utilisait tout ce qui lui tombait sous la main pour le frapper. Alex, qui n'osait pas rendre les coups, a ainsi pris des coups de marteau dans le visage, et de couteau sur les mains et les jambes puis s'est même vu asperger d'eau bouillante sur les bras et le dos alors qu'il dormait. Le jeune homme en a perdu une partie de son épiderme mais a pris soin de le cacher à ses amis.

Un jour, elle s'est servie d'une brosse à cheveux. "Nous étions allés nous promener et elle semblait dans un bon jour. Mais soudain, elle a dit 'Ça suffit' et a saisi sa brosse. Elle m'a frappé de toutes ses forces en plein visage avec. Cela m'a cassé une dent. Je n'avais pas d'argent, car elle me prenait tout, et je ne savais pas prendre la voiture. Alors j'ai moi-même retiré le reste de dent".

"Elle m'a poursuivi avec une casserole d'eau bouillante"

Malgré tous ces sévices graves, Alex reste auprès de sa compagne diabolique et se raccroche aux bons moments et à leur fils. Il est sous sa coupe. En mai 2017, elle donne naissance à leur second enfant, une petite fille. Mais contrairement aux espoirs fondés par le jeune homme, la situation ne fera alors que s'aggraver. Un mois après la naissance, elle s'empare d'une casserole d'eau bouillante et le poursuit. "Elle m'a forcé à aller dans un coin de la pièce, a soulevé le couvercle et m'a jeté l'eau bouillante. J'ai crié. Aussi fort que j'ai pu", raconte-t-il.

Cris déchirants
C'est finalement au cours d'une scène similaire au mois de juin 2017 que la police a tambouriné à la porte. Des voisins inquiets avaient alerté les secours après avoir entendu des cris déchirants. Sur les images des caméras corporelles portées par les agents en intervention, on découvre dans quel état Alex a été retrouvé dans l'escalier. Il y avait du sang partout et portait un essuie enroulé sur le bras.

"Mon compagnon s'auto-mutile"

Selon Alex, il s'était réfugié dans la salle de bain pour échapper aux affres de Jordan. Alors qu'il s'était enfermé et était sur les toilettes, Jordan est parvenue à entrer dans la pièce et lui a asséné des coups de couteau. Le jeune homme qui s'est protégé avec les bras s'est mis à saigner énormément. Jordan a d'abord paniqué et le couple a comprimé les blessures avec des essuies. Mais à l'arrivée de la police, la jeune femme a radicalement changé de version. Elle a accusé Alex de s'être blessé seul et de s'adonner à l'auto-mutilation.

Gêné de révéler être violenté par sa petite amie, Alex confirme cette version. "Il a même hospitalisé à plusieurs reprises pour cette raison", inventent les deux jeunes gens. Impuissante, la police quitte les lieux mais se voit rappelée quelques jours plus tard pour une nouvelle dispute sanglante. Alex est dans un état effroyable, mais persiste à nier l'évidence et les agents décident de l'emmener au commissariat pour lui parler sans la supervision de la jeune femme. À peine dans le combi de police, il révèle toute la vérité aux policiers.

"Il ne lui restait que quelques jours à vivre"

L'état dans lequel les médecins ont pris Alex en charge en dit long sur les matraitances subies mais explique aussi sa faiblesse et son incapacité à se défendre face aux violences qui lui étaient imposées par Jordan. "Il ne lui restait que quelques jours à vivre, tout au plus. Il souffrait d'une accumulation de liquide dans le cerveau suite à des coups reçus à la tête", ont ainsi déclaré les neurologues dans leur rapport sur le jeune homme qui ne pesait plus que 44 kilos.

"Vous vous cachez du reste du monde"
Alex est aujourd'hui tiré d'affaire et souhaite que son histoire serve à briser les tabous sur les violences faites aux hommes dans le couple. "Je restais pour mes enfants, mais être fort c'est aussi chercher de l'aide plutôt que de prendre sur soi. En parler vous fait vous sentir mieux", conseille-t-il. Dans le reportage de la BBC, on le voit échanger avec une autre victime: "Quand vous êtes victime d'une relation abusive, vous le cachez et vous coupez du reste du monde", explique-t-il. Une tentative de garder le contrôle sur la situation mais qui donne en réalité davantage de pouvoir au partenaire abusif.

Pas de remords
Jordan, elle, a été arrêtée et condamnée à deux peines de sept ans de prison pour différents chefs d'accusation. L'un d'eux étant une qualification pour "comportement dominateur et contraignant", une grande première pour une femme au Royaume-Uni. Elle a également été reconnue coupable de coups et blessures ayant entraîné des séquelles graves. Elle a reconnu s'en être prise à son compagnon avec un couteau à pain mais a minimisé les faits. "Je ne pensais pas que cela soit fort grave, mais c'est vrai qu'il y avait pas mal de sang", a-t-elle commenté sans témoigner ni remords ni émotion.