Plein écran
© ap

Alyssa Milano appelle à la "grève du sexe" pour défendre le droit à avorter

Hollywood est en pointe dans l'opposition à une loi très restrictive sur l'avortement promulguée par la Géorgie, du boycott des tournages dans cet Etat américain du Sud à un appel déjà très contesté de l'actrice Alyssa Milano à une grève des activités sexuelles.

"Tant que nous les femmes, nous n'aurons pas le droit de disposer de nos corps, nous ne pouvons pas prendre le risque de tomber enceinte", a tweeté la comédienne, à la pointe du mouvement #MeToo. "COMME MOI, abstenez-vous de toute relation sexuelle jusqu'à ce que nous retrouvions notre autonomie."

L'actrice, vedette des séries télévisées "Madame est servie" ou "Charmed", a lancé cet appel alors que la Géorgie vient d'interdire les avortements dès que les battements du coeur du foetus sont perceptibles. Cela correspond environ à la sixième semaine de grossesse, un stade où bien des femmes ignorent encore qu'elles sont enceintes.

La loi vise à tester les limites de la décision emblématique de la Cour suprême des Etats-Unis "Roe v. Wade" qui a reconnu en 1973 le droit des femmes à avorter tant que le foetus n'est pas viable.

Le texte pourrait être bloqué par la justice
Des textes similaires adoptés dans le Kentucky et le Mississippi ont été bloqués par des tribunaux et il est probable que la loi de Géorgie connaisse le même sort.

La Géorgie fera alors appel, dans l'espoir d'aller plaider sa cause devant la Cour suprême, où les juges conservateurs sont majoritaires depuis l'arrivée de deux magistrats nommés par Donald Trump.

En attendant l'issue de cette bataille, Alyssa Milano appelle les femmes à refuser toute relation sexuelle. "L'histoire montre que les grèves du sexe sont très efficaces", avance-t-elle.