Plein écran
© thinkstock

Avez-vous déjà essayé cette pratique sexuelle à la mode?

Le candaulisme a de nombreux amateurs. En faites-vous partie?

Reprenant un article paru en novembre dans le journal The Independant, Slate analyse ce qui était alors présenté comme une nouvelle pratique sexuelle: le cuckolding en anglais ou le candaulisme en français. Les recherches concernant ces deux termes ont explosé sur Google en 2016.

Le candaulisme est le fait qu'un homme regarde sa partenaire avoir des relations sexuelles avec un autre homme. Il consent donc à l'infidélité de sa moitié en vue de sa propre excitation. Philippe Kempeneers, professeur de sexologie à l'Université de Liège interrogé par Slate, explique que certains hommes "ne se sentent pas à la hauteur de la satisfaction sexuelle de leur épouse". Ils l'autorisent donc à aller voir ailleurs et s'offrent le loisir d'assister à ces ébats.

Le spécialiste précise que la tendance du candaulisme est surtout un truc d'hommes. En effet, les femmes qui autorisent leur partenaire à leur être infidèle sont rares, et celles qui désirent en plus assister à la tromperie le sont encore plus. Selon un docteur en psychologie qui s'est exprimé sur le candaulisme sur Psychology Today au début de l'année, l'homme, ce coq, voit sa fierté gonflée à bloc quand sa femme est désirée par un autre: il sait qu'au final, même si d'autres la trouvent attirantes, elle lui revient.

De nombreux témoignages peuvent être lus sur des sites dédiés à cette pratique (ici par exemple) et aident à comprendre son ambiguïté et son besoin.