Plein écran
© AP

Banni de Facebook pour avoir couché avec 300 utilisatrices

Clive Worth s'est vanté d'avoir mis 1.500 femmes dans son lit et ce grâce aux sites de rencontres et de socialisation. Il a même décidé de raconter ses aventures dans un livre, A Serial Shagger's Guide to Online Dating.

Si vous imaginiez Clive comme un jeune Casanova, détrompez-vous! Celui-ci a soixante ans et ne semble pas souffrir de pannes sexuelles. Il affirme qu'il a réussi à séduire pas moins de 300 utilisatrices du site de socialisation Facebook.

Une publicité que Facebook n'a guère apprécié puisque le site a décidé de bannir l'homme d'âge mûr de ces utilisateurs. Clive ne comprend pas pourquoi il n'a plus accès à son compte mais a décidé de ne pas se laisser faire: il a donc créé un nouveau compte en se faisant passer pour une femme: Carol Peters.

Il est d'ailleurs persuadé que ce profil lui permettra de rencontrer encore plus de femmes que son ancien compte. Ce n'est pas la première fois que l'homme se voit interdit d'accès sur des sites de rencontres et de socialisation, notamment sur PlentyOfFish.com, DatingDirect.com et Match.com.

Facebook a expliqué sa décision par le fait que leur site n'était "pas un endroit pour rencontrer des gens que vous ne connaissez pas". Ah bon? Ils ont de l'humour chez Facebook! (ca)

  1. Les futurs pères aussi devraient arrêter l'alcool

    Les futurs pères aussi devraient arrêter l'alcool

    Une nouvelle étude a établi un lien entre les malformations cardiaques congénitales d’un bébé et la consommation d’alcool de ses parents, a rapporté jeudi la chaîne américaine CNN. Ainsi, les pères qui ont bu au cours des trois mois avant la conception de l’enfant ont 44% de probabilités supplémentaires d’engendrer un bébé atteint de cardiopathie congénitale par rapport à ceux qui ne consomment pas d’alcool, voire 52% s’ils se sont adonnés au “binge drinking”, avec cinq boissons ou plus par épisode de consommation.