Plein écran
La scène de viol de Coralie dans PBLV avait fait un tollé. © France 3

Elle comprend qu’elle a été victime d’un viol conjugal en regardant “Plus belle la vie”

“Plus belle la vie”, malgré ses intrigues tirées par les cheveux, continue son petit bonhomme de chemin sur France 3. La série essaie d’aborder des sujets de société et d’actualité pour s’ancrer dans la réalité. Dans une interview au journal français Ouest-France, une jeune femme raconte avoir compris en regardant un épisode diffusé en février 2016 qu’elle avait subi un viol conjugal. 

L’épisode en question montrait Coralie se faire agresser sexuellement par son nouvel amant, Matthieu. Elle lui dit plusieurs fois qu’elle ne veut pas faire l’amour à cause d’un gros mal de tête. Il insiste malgré ses refus très clairs. Matthieu lui impose une relation sexuelle, excité par sa résistance.

La jeune femme qui témoigne anonymement explique avoir vécu la même chose en 2014 avec son conjoint de l’époque. “Pour moi, le viol conjugal, ça ne pouvait pas exister. Cette intrigue m’a permis de comprendre que si, ça existe: c’est ce que j’avais vécu pendant plusieurs mois. J’ai eu l’impression de me revoir en voyant l’intrigue avec Coralie. Quand son partenaire disait que c’était de sa faute à elle... J’ai revu toute mon histoire.” 

Elle a consulté un psychologue pour se faire aider et confie continuer à regarder “Plus belle la vie”. Elle a vécu les épisodes ayant suivi l’agression de Coralie comme une “thérapie”.

  1. Il y a des choses que personne ne vous dit ni sur la mort, ni sur l’amitié
    7sur7 à Toronto

    Il y a des choses que personne ne vous dit ni sur la mort, ni sur l’amitié

    En mai 2015, Matthew Teague publiait l’article “The Friend: Love is not a big enough word”. Il racontait la fin tragique de sa femme et mère de leurs deux filles. Nicole Teague avait 36 ans quand elle est décédée, en septembre 2014, d’un cancer des ovaires dont elle avait été diagnostiquée deux ans plus tôt. Dans son essai, Matt se souvient avec intensité du jour où il a appris la maladie de son épouse: “Le docteur a été direct: C’est partout, a-t-il dit. Comme si quelqu’un avait plongé un pinceau dans le cancer et avait peint tout son abdomen. J’ai titubé dans le couloir et je me suis effondré.” C’est le meilleur ami du couple, Dane Faucheux, qui l’a relevé. Et il n’a plus jamais cessé de le faire au cours des deux années qui ont suivi.