Plein écran
© Cara Brookins

Elle construit la maison de ses rêves grâce à des tutos sur Youtube

Un prêt de 150.000 dollars, des tutoriels sur Youtube et beaucoup d'huile de coude: il n'en fallait pas plus à Cara Brookins pour construire la maison de ses rêves de ses propres mains.

Plein écran
© Cara Brookins
Plein écran
© Cara Brookins

Après plusieurs relations difficiles, faites d'abus et de violences, Cara Brookins, mère de quatre enfants, s'est retrouvée seule et sans ressource. "Après deux divorces houleux, mes enfants et moi avions besoin de changement. Jusque-là, j'avais toujours vécu dans la violence et je me sentais honteuse", a-t-elle expliqué à BuzzFeed News.

Cara rêvait d'un nouveau départ pour elle et ses enfants. Ne pouvant malheureusement pas s'offrir la maison de ses rêves, la maman a simplement décidé de la construire elle-même. L'idée lui est venue en 2007, alors qu'elle était tombée par hasard sur les fondations d'une maison détruite par une tornade. "Je me suis dit: 'Si on achetait des planches, du plâtre, et que nous rebâtissions tout cela? Si cela devenait la maison de nos rêves?'"

Grâce à un prêt de 150.000 dollars accordé par sa banque pour lui permettre d'acheter le matériel, et bon nombre de tutoriels sur Youtube, Cara et ses quatre enfants, alors âgés de 2, 11, 15 et 17 ans, ont ainsi pu construire leur nouveau foyer.  

Un manoir de 325m²
Aujourd'hui, la famille vit dans son "manoir" de 325 mètres carrés composé de cinq chambres, un immense garage et même d'une cabane dans les bois.

Cara estime que cette expérience a renforcé le caractère de ses enfants, qui n'ont maintenant "plus peur de rien". "Ils se lancent dans n'importe quel projet. Il n'y a rien que vous pourriez leur suggérer qu'ils ne pourraient pas faire. C'est une chose incroyable", a expliqué la maman.

Elle a également décidé de partager son incroyable histoire dans un livre, "Rise: How a House Built a Family". "Avec beaucoup de détermination, vous pouvez le faire", assure Cara.

  1. Il y a des choses que personne ne vous dit ni sur la mort, ni sur l’amitié
    7sur7 à Toronto

    Il y a des choses que personne ne vous dit ni sur la mort, ni sur l’amitié

    En mai 2015, Matthew Teague publiait l’article “The Friend: Love is not a big enough word”. Il racontait la fin tragique de sa femme et mère de leurs deux filles. Nicole Teague avait 36 ans quand elle est décédée, en septembre 2014, d’un cancer des ovaires dont elle avait été diagnostiquée deux ans plus tôt. Dans son essai, Matt se souvient avec intensité du jour où il a appris la maladie de son épouse: “Le docteur a été direct: C’est partout, a-t-il dit. Comme si quelqu’un avait plongé un pinceau dans le cancer et avait peint tout son abdomen. J’ai titubé dans le couloir et je me suis effondré.” C’est le meilleur ami du couple, Dane Faucheux, qui l’a relevé. Et il n’a plus jamais cessé de le faire au cours des deux années qui ont suivi.