Plein écran
DR © DR

EnjoyPhoenix parle sexualité et contraception et fait une grosse bourde

EnjoyPhoenix est suivie par 3,5 millions de personnes sur YouTube. Dans sa dernière vidéo qui parle de sexualité et de moyen de contraception, la jeune femme fait une grosse erreur en expliquant qu’une femme qui prend la pilule peut tomber enceinte pendant la semaine de ses règles. C’est faux et nombreux sont montés au créneau pour le lui faire savoir. 

Sur Twitter, une internaute écrit: “Ma petite sœur vient me voir et me demande c’est vrai qu’on peut tomber enceinte pendant la semaine de pause entre les plaquettes de pilule? Devinez ce qu’elle vient de regarder ? La vidéo d’EnjoyPhoenix. C’est hyper dangereux ce qu’elle fait en ce moment.”

Pour rappel, une femme qui prend une pilule contraceptive est protégée pendant tout le mois, y compris durant la semaine d’arrêt prévue entre deux plaquettes. Pour être protégée, il suffit de prendre sa pilule correctement, c’est-à-dire sans oubli et à heures fixes idéalement. Le risque de grossesse est un peu plus important si on oublie de reprendre sa pilule après la semaine d’arrêt. On reste vigilant.

Marie Lopez a admis s’être exprimée “maladroitement” dans un commentaire posté sous sa vidéo. “J’ai fait une erreur en disant que le risque de grossesse est plus élevé en période de règles, car quand on prend la pilule, ce risque reste le même et est infime, quelle que soit la période du cycle. J’aurais également dû dire que le risque de tomber enceinte durant ses règles existe lorsque l’on ne prend PAS la pilule ou toute autre méthode de contraception.”

  1. Le violentomètre: pour savoir ce qui est acceptable ou non dans votre couple

    Le violentomè­tre: pour savoir ce qui est acceptable ou non dans votre couple

    C’est une petite règle qui doit permettre à celles qui doutent du comportement de leur partenaire de mieux formuler leurs pensées. Le violentomètre reprend les comportements qui sont acceptables ou non dans une relation de couple. Ce thermomètre de la violence se divise en trois parties: les comportements d’une relation saine en vert, ceux qui demandent de la vigilance en orange et les comportements qu’il faut arrêter immédiatement en rouge.
  2. Un groupe Facebook pour lister des hommes "à éviter" fait polémique

    Un groupe Facebook pour lister des hommes "à éviter" fait polémique

    Un groupe Facebook néerlandophone rassemblant plus de 300 femmes et intitulé "Foute mannen" ("mauvais gars", dans le sens d'hommes "à éviter") a conduit un des hommes visés à porter plainte en Flandre, pour harcèlement et atteinte à son honneur. L'information est développée vendredi dans les journaux flamands Het Belang Van Limburg et Het Nieuwsblad, alors qu'on apprend que les agissements du groupe en question vont, selon l'Autorité de protection des données, à l'encontre de la législation européenne veillant au respect de la vie privée.
  3. Une première rue dotée du nom d'une personne transgenre à Bruxelles

    Une première rue dotée du nom d'une personne transgenre à Bruxelles

    Le cycliste transgenre Willy De Bruyn (1914-1989), né Elvira, donnera son nom à la fin de l’Allée verte à Bruxelles, située entre la gare de Bruxelles-Nord et Tour & Taxis. Il s’agira de la première rue de la capitale baptisée du nom d’une personne intersexe et transgenre. La rue Willy De Bruyn sera officiellement inaugurée vendredi après-midi en présence de l’échevine de l’Urbanisme, Ans Persoons (Change.Brussels), et de l’échevin de l’Egalité des chances, Khalid Zian (PS).