City Cock 3 #protectcitycocks

99 Likes, 4 Comments - ProtectCityCocks (@protectcitycocks) on Instagram: "City Cock 3 #protectcitycocks"

Il recouvre d'un préservatif tous les tags en forme de pénis

Par son action, cet artiste anonyme veut faire passer un message d'éducation sexuelle.

Toutes les villes possèdent des graffitis en tout genre. Si certains peuvent être très beaux, d'autres, par contre, sont parfois très vulgaires. À l'image de ces pénis que les jeunes s'amusent à tagger sur les murs à l'aide d'une bombe.

Mais cette petite délinquance a donné une idée à un artiste qui tient à rester anonyme. Du haut de ses 28 ans, il a décidé d'utiliser ce vandalisme pour faire passer un message d'éducation sexuelle.

Sur chacun des tags représentants un attribut masculin, il a donc décidé de les recouvrir d'un préservatif. "Ça m'énerve de voir ces dessins", expliquait l'artiste à nos confrères de BuzzFeed. "Beaucoup d'entre eux sont regroupés aux abords des arrêts de bus scolaires où les enfants se rassemblent. On ne devrait pas voir ça à tous les coins de rue, d'autant que les pénis n'ont pas de protection. Je trouve que ça envoie un mauvais message aux jeunes générations".

C'est donc à l'aide d'un pochoir en forme de préservatif que l'artiste a peint au dessus des graffitis. Pour attirer l'attention des passants, il a utilisé des couleurs vives telles que le rose, le vert ou le rouge.

Dénommé Protect City Cocks, ce projet a pour but d'informer les gens. Sous chacune de ses oeuvres, l'anonyme a également écrit l'adresse du site NHS Shine, un service de contraception et de santé sexuelle pour les jeunes. "Au lieu de vandaliser bêtement les murs de notre ville, on peut informer les gens des moyens essentiels pour se protéger et, par la même occasion, les faire rire", conclura-t-il.

City Cock 1 #protectcitycocks

84 Likes, 3 Comments - ProtectCityCocks (@protectcitycocks) on Instagram: "City Cock 1 #protectcitycocks"

City Cock 5 #protectcitycocks

148 Likes, 15 Comments - ProtectCityCocks (@protectcitycocks) on Instagram: "City Cock 5 #protectcitycocks"

City Cock 4 #protectcitycocks

70 Likes, 5 Comments - ProtectCityCocks (@protectcitycocks) on Instagram: "City Cock 4 #protectcitycocks"

City Cock 2 #protectcitycocks

103 Likes, 3 Comments - ProtectCityCocks (@protectcitycocks) on Instagram: "City Cock 2 #protectcitycocks"

  1. Les futurs pères aussi devraient arrêter l'alcool

    Les futurs pères aussi devraient arrêter l'alcool

    Une nouvelle étude a établi un lien entre les malformations cardiaques congénitales d’un bébé et la consommation d’alcool de ses parents, a rapporté jeudi la chaîne américaine CNN. Ainsi, les pères qui ont bu au cours des trois mois avant la conception de l’enfant ont 44% de probabilités supplémentaires d’engendrer un bébé atteint de cardiopathie congénitale par rapport à ceux qui ne consomment pas d’alcool, voire 52% s’ils se sont adonnés au “binge drinking”, avec cinq boissons ou plus par épisode de consommation.