Thinkstock
Plein écran
© Thinkstock

“Je porte une cage de chasteté, ma femme contrôle mes orgasmes”

TémoignageLe sexe se réinvente. Avec cette révolution, les pratiques se diversifient et se modernisent pour, dans certains cas, s’éloigner de la traditionnelle sexualité phallocentrée. C’est là toute l’idée de la chasteté masculine contrôlée, dont Maxime (prénom d’emprunt) est adepte depuis plusieurs semaines. Lorsque sa compagne lui a présenté une cage de chasteté, il a tout d’abord été quelque peu surpris par cet objet peu courant, avant de se prêter au jeu. “Depuis huit mois, c’est elle qui contrôle mes orgasmes." 

  1. Vaginisime ou quand la pénétration est impossible: “Ne jamais forcer quand ça fait mal!”
    Interview

    Vaginisime ou quand la pénétrati­on est impossible: “Ne jamais forcer quand ça fait mal!”

    Le désir est présent. Et pourtant, la pénétration est impossible. Un véritable tabou entoure le vaginisme, un trouble sexuel bien plus commun qu’on ne l’imagine et qui implique souvent un immense sentiment de culpabilité chez la personne qui en souffre. Laurane Wattecamps, du compte Instagram “Sexplique-moi” et qui propose un accompagnement pour une sexualité épanouie, décortique pour nous ce phénomène mal connu.
  2. Quand la crise fait baisser notre libido: “Pas de panique”

    Quand la crise fait baisser notre libido: “Pas de panique”

    Depuis un an, la pandémie de coronavirus a bouleversé nos vies. L’occasion pour les journalistes de 7sur7 de dresser un bilan en sondant les secteurs particulièrement affectés. Comment la covid les a-t-elle impactés? Qu’ont ils fait pour s’adapter et comment voient-ils l’avenir? ÉPISODE 2: LE COUPLE. La crise du coronavirus et les confinements ont bouleversé l’équilibre de couple, notre intimité, notre sexualité. Un phénomène qui s’explique par différents facteurs: le stress, le côté anxiogène de la situation ou encore le manque d’espace personnel. Comment expliquer et surtout relativiser ces changements? Marie Géonet, Dr. en Psychologie, chercheuse à la HE Vinci et UCLouvain, psychothérapeute et sexologue, analyse la situation. “D'un autre côté, la satisfaction conjugale est relativement bonne”, affirme-t-elle.