Plein écran
© thinkstock

La coupe menstruelle pour de meilleures relations sexuelles?

Alternative aux tampons et serviettes de plus en plus utilisée par les femmes, la coupe menstruelle aurait des conséquences positives sur la vie sexuelle des femmes. Explications.

C'est un sondage réalisé par la société d'hygiène féminine Intimina et relayée par le magazine Top Santé qui l'affirme: substituer les tampons par la coupe menstruelle permet de limiter la sécheresse vaginale et d'améliorer ses relations sexuelles.

De meilleures relations, de la confiance et un bon sommeil
Le sondage s'appuie sur l'expérience de 1500 femmes. L'idée était d'étudier le lien entre protection menstruelle, confort et qualité des relations sexuelles.

26% des sondées ont déclaré que leur vie sexuelle s'était améliorée depuis l'utilisation de la coupe menstruelle, et ce grâce à la diminution de la sécheresse vaginale.

46% des femmes ont également remarqué une différence au niveau de la qualité de leur sommeil. 84% d'entre elles ont estimé se sentir plus en confiance lors de leurs règles grâce à la coupe menstruelle. Enfin, 78% des femmes interrogées se déclarent plus à l'aise avec leur corps.

Les 5 raisons de celles qui utilisent la coupe menstruelle
Le sondage détaille également les 5 raisons essentielles pour lesquelles les femmes ont opté pour la coupe menstruelle :

Des raisons économiques: la coupe menstruelle coûte une trentaine d'euros et peut s'utiliser pendant 10 ans.

Des raisons pratiques: la coupe peut se garder durant 12 heures contre 8 pour un tampon.

Des raisons de santé: une récente étude du magazine 60 millions de consommateurs évoquait dernièrement la présence de produits chimiques irritants dans les serviettes hygiéniques et tampons. La coupe menstruelle est, elle, fabriquée en silicone médical.

Des raisons écologiques: une coupe menstruelle permet d'éviter la consommation de 12.000 tampons.

Des raisons de confort: la coupe menstruelle permet de limiter la sécheresse vaginale.

  1. Il y a des choses que personne ne vous dit ni sur la mort, ni sur l’amitié
    7sur7 à Toronto

    Il y a des choses que personne ne vous dit ni sur la mort, ni sur l’amitié

    En mai 2015, Matthew Teague publiait l’article “The Friend: Love is not a big enough word”. Il racontait la fin tragique de sa femme et mère de leurs deux filles. Nicole Teague avait 36 ans quand elle est décédée, en septembre 2014, d’un cancer des ovaires dont elle avait été diagnostiquée deux ans plus tôt. Dans son essai, Matt se souvient avec intensité du jour où il a appris la maladie de son épouse: “Le docteur a été direct: C’est partout, a-t-il dit. Comme si quelqu’un avait plongé un pinceau dans le cancer et avait peint tout son abdomen. J’ai titubé dans le couloir et je me suis effondré.” C’est le meilleur ami du couple, Dane Faucheux, qui l’a relevé. Et il n’a plus jamais cessé de le faire au cours des deux années qui ont suivi.