Plein écran
© Le Bon Coin

La petite annonce rageuse d'une femme trompée après son mariage

Une robe de mariée mise en vente sur un site de petites annonces, rien d'anormal. Sauf quand l'annonce s'accompagne d'un texte rageur.

Une femme a décidé de mettre en vente sa robe de mariée sur le site Leboncoin.fr. Après quelques détails pratique (taille 36, "soutien néné" (sic) inclus, etc), elle explique furieuse (on vous épargne les fautes d'orthographe du texte): "Je ne l'ai mise qu'une seule fois et par erreur. Monsieur est parti avec une charmante demoiselle quatre mois après le consentement mutuel du mariage. Il a oublié de lire les petites clauses du mariage qui rappellent que le mariage est un acte d'amour, de fidélité et d'honnêteté."

Elle précise avoir financé la cérémonie. En plus d'offrir la boutonnière, le bouquet, la cravate bordeaux ("avec le recul, j'aurais dû l'étrangler") et le voile. Elle espère également que ses alliances trouveront preneurs, même si elles sont gravées. "Le divorce étant déjà prononcé, cette robe est la dernière chose qu'il me reste. Je vous en serai reconnaissante de me l'acheter rapidement. Elle portera bonheur à l'une d'entre vous." Pour celles qui ne sont pas superstitieuses, l'annonce se trouve ici et le prix est fixé à 400 euros.