Getty Images/iStockphoto
Plein écran
© Getty Images/iStockphoto

Le top 5 des sextoys du moment

Le secteur du plaisir et des sextoys a lui aussi été impacté par le confinement. Positivement. Les ventes d’objets pour pratiquer le sexe en solo ont flambé. De ce phénomène, des tendances se dessinent quant aux préférences liées aux jouets pour adultes. Plus fun, décomplexés et ludiques: Maxime Figula, responsable marketing chez Babylon Loveshop, nous dévoile le top 5 des sextoys féminins du moment. Stimulations garanties. 

  1. Son conjoint s’est suicidé, la laissant avec leurs deux enfants: “La société veut me faire croire que ma vie est finie mais je ne suis pas qu’une veuve”
    Interview

    Son conjoint s’est suicidé, la laissant avec leurs deux enfants: “La société veut me faire croire que ma vie est finie mais je ne suis pas qu’une veuve”

    “Je ne sais plus ce que j’ai fait en premier”, écrit Dorothée Caratini, “hurler, poser les cadeaux, je sais qu’avant de les poser par terre sur le tapis de jeu de ma fille de cinq mois j’ai vérifié qu’elle n’y était pas, mais je ne sais plus à quel moment j’ai crié.” Dorothée Caratini raconte l’indicible dans le livre “Traverser la foule”.
  2. Un tiers des Belges se sont mis à rénover leur habitation: voici les conséquences pour votre assurance
    Guide-epargne.be

    Un tiers des Belges se sont mis à rénover leur habitation: voici les conséquen­ces pour votre assurance

    L’année dernière, de nombreux Belges ont commencé à effectuer des travaux de rénovation. Dans ce contexte, il est fort probable que la valeur réelle de leur bien immobilier ne correspond plus à la valeur déterminée par l’assureur dans la police incendie. Afin d’éviter les conséquences financières en cas de sinistre, ils ont donc intérêt à informer leur assureur au sujet des travaux effectués. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique comment vous devez vous y prendre.
  3. “La masturbation féminine n'a que des avantages”: les trois quarts des femmes le font, la moitié ne veut pas en parler

    “La masturbati­on féminine n'a que des avantages”: les trois quarts des femmes le font, la moitié ne veut pas en parler

    Soixante-neuf? Sur le capot de la voiture? Quatre fois par semaine? Le sexe - sous toutes ses coutures - reste un sujet “brûlant”. Mais on ne parle pas souvent de sexe en solitaire. Pour 64 % des femmes néerlandophones, la masturbation est un tabou, alors que trois sur quatre d’entre elles s’y adonnent. C’est ce qui ressort d’une nouvelle enquête du “Goed Gevoel”. Les sexologues pensent qu’il est grand temps d’accorder un peu plus d’attention au sexe en solo.