Plein écran
Sophie Rohonyi, 2ème sur la liste DéFI à la Chambre, est l’une des cinq jeunes femmes politiques ayant accepté de témoigner à propos du cyberharcèlement qu’elles subissent. © BELGA

Les jeunes femmes politiques, cyberharcelées

Le cyberharcèlement fait rage à l'encontre des jeunes femmes politiques, relèvent lundi La Libre Belgique et la Dernière Heure, se basant sur différents témoignages.

 Ces candidates sont attaquées non pas à cause de leur positionnement politique ou des idéologies qu'elles défendent, mais parce qu'elles sont femmes.

La Libre publie le témoignage de cinq candidates de partis politiques différents. Toutes sont attaquées très régulièrement sur les réseaux sociaux, que ce soit par menaces de mort, de viol, des propositions indécentes, des insultes quotidiennes, de drague lourde...

Le sexisme ne s’applique pas aux messages privés

L'Institut pour l'égalité des hommes et des femmes a été saisi pour plusieurs cas, mais les victimes n'ont pas pu obtenir justice. En effet, il s'agit souvent de messages privés, or la loi sexisme ne s'applique qu'à sphère publique.

Au-delà du cadre politique, les plaintes contre le cyberharcèlement oscillent entre 10.000 et 5.000 depuis une dizaine d'années, selon les statistiques de la police. En 2018, 3.853 plaintes ont été enregistrées durant le premier semestre. Pour 1.110 faits, au moins un suspect a été identifié: 82,3 % sont des hommes et 95,4% sont majeurs.

  1. Il y a des choses que personne ne vous dit ni sur la mort, ni sur l’amitié
    7sur7 à Toronto

    Il y a des choses que personne ne vous dit ni sur la mort, ni sur l’amitié

    En mai 2015, Matthew Teague publiait l’article “The Friend: Love is not a big enough word”. Il racontait la fin tragique de sa femme et mère de leurs deux filles. Nicole Teague avait 36 ans quand elle est décédée, en septembre 2014, d’un cancer des ovaires dont elle avait été diagnostiquée deux ans plus tôt. Dans son essai, Matt se souvient avec intensité du jour où il a appris la maladie de son épouse: “Le docteur a été direct: C’est partout, a-t-il dit. Comme si quelqu’un avait plongé un pinceau dans le cancer et avait peint tout son abdomen. J’ai titubé dans le couloir et je me suis effondré.” C’est le meilleur ami du couple, Dane Faucheux, qui l’a relevé. Et il n’a plus jamais cessé de le faire au cours des deux années qui ont suivi.